Kenshin, le commencement – Critique


Synopsis

Cinquième et dernier film de la tétralogie consacré à Kenshin le vagabond, « le commencement » prend place avant le début du manga. Comme son nom l’indique, c’est un préquel, et il se situe donc chronologiquement avant le premier film de la série. Le précédent film (le quatrième), « Kenshin, l’achèvement » correspondait quant à lui à la fin du manga.

L’histoire se déroule donc lorsque Kenshin était encore l’assassin connu sous le nom de Battōsai. Une lutte acharnée entre les partisans du shogun et les partisans de l’empereur fait rage à Kyoto. Kenshin, qui fait partie de partisan de l’empereur et qui souhaite renverser le règne des shoguns, enchaîne les missions d’assassinat dans les rangs opposés. Jusqu’à l’assassinat de trop qui changera sa vision du monde et sa vie.

Une direction artistique toujours au top

La direction artistique est conservée pour ce film et les images sont toujours aussi belle. Décors, costumes et lumières sont parfaitement maîtrisés. On retrouve l’ambiance si agréable qu’il y avait déjà dans le film précédent (retrouvez ma critique de Kenshin, l’achèvement). On découvre avec plaisir ce Japon du 19eme siècle et l’ambiance est digne des films de samouraï.

Tout comme le volet précédent, la qualité des chorégraphies et des cascades est exceptionnelle. C’est un des points qui fait la force de ce long métrage. Les combats au sabre sont particulièrement jouissifs, surtout avec un Kenshin qui ne se retient pas.

Les acteurs sont également toujours très bon dans leurs rôles. Takeru Satoh enfile toujours aussi bien le costume de Kenshin. Certain acteur est un peu moins bon que d’autres mais dans l’ensemble, le casting global est plus qu’honnête.

Une critique aiguisée comme un katana

L’histoire en tant que telle est intéressante et découvrir les origines de Kenshin apporte beaucoup au récit, c’est un fait indéniable.

Mais malgré de bonnes intentions, toute l’intrigue de ce film est largement spoilé dans le quatrième film. L’idée de revenir sur l’origine du conflit ayant lieu dans le film « Kenshin l’achèvement » était une bonne idée. Malheureusement, dévoiler certains éléments gâchent la découverte du film « Kenshin le commencement ». Durant tout le long du film, on sait déjà ce qui va se passer du début à la fin (la scène est dans le précédent film). Et le réalisateur n’a même pas pris la peine de nous réserver quelques surprises. Autant dire que la déception est bien là en terme d’histoire.

Et avec ses 2h20, le film est plutôt long à regarder, surtout lorsqu’on connait déjà l’issue. Malgré cela, Kenshin le commencement reste un très bon film japonais, et une belle adaptation de manga. Si vous êtes fan de l’univers de Kenshin, vous y trouverez votre bonheur à coup sûr.

Néanmoins, si vous n’avez pas encore vu le quatrième film, je vous recommande de plutôt regarder celui-ci avant pour apprécier l’histoire et les rebondissements à leurs justes valeurs. Le film est disponible sur Netflix dès à présent.

Bande annonce


Vous aimez le japon ?Découvrez le meilleur du Japon avec TekuTeku Japan

Rejoignez moi et soyez averti lorsqu'un nouvel article est publié. C'est gratuit pour vous et cela m'aide à rester motivé pour vous proposer toujours plus de contenu !