A la découverte des funaya de Ine


Ine est un petit village de pêcheur, situé au nord de la ville de Amanohashidate, elle-même située tout au nord de la préfecture de Kyoto.

Le village d’Ine est connu pour ses funaya, des maisons traditionnelles de pêcheur a deux étages. Le rez-de-chaussée est traditionnellement utilisé en tant que hangar dans lequel est arbitré le bateau des pêcheurs. Celui-ci donne directement sur la mer. Le premier étage était historiquement utilisé par les pêcheurs pour toutes leurs autres activités liées à la pêche, par exemple la préparation du matériel. En japonais, funaya veut d’ailleurs dire « maison de bateaux ». Fune = bateau. Ya = maison.

Traditionnellement, les pêcheurs possédaient une funaya, pour leur activité de pêche, et une omoya, une autre maison en face de la funaya, de l’autre côté de la route, dans laquelle ils vivaient. A la différence de la funaya, l’omoya ne donne pas sur la mer. Aujourd’hui, la plupart des habitants vivent à l’étage supérieur de la funaya, ou dans l’omoya. Généralement, ils ne possèdent plus les deux maisons.

Lors de notre promenade dans les rues du village, nous avons eu la chance de rencontrer une très sympathique propriétaire qui nous a invité à visiter sa funaya. Cette rencontre a été l’occasion d’en apprendre un peu plus sur son mode de vie de nos jours, et aussi sur comment la vie des pêcheurs à changer avec le temps. La sortie des bateaux des hangars se fait avec un moteur. Plus besoin de sortir les très lourdes barques à la main comme dans l’ancien temps.

Un des faits marquants des funaya est qu’elles possèdent presque tous une grande épuisette dans la mer, remplie de poisson vivant. C’est la réserve de poisson pour les repas de la famille qui vient piocher dedans selon leurs besoins. Les restes des poissons non consommés sont placé dans un panier de pêcheur jeté dans la mer un peu plus loin, et dans lesquels de nouveaux poissons, dont la baie regorge littéralement, se feront capturer. Un cercle vertueux très utile pour toujours avoir du poisson frais à la maison.

La promenade dans le village est intéressante, car elle permet de voir de nombreuses maisons anciennes vraiment typique. Néanmoins, il n’y a pas grand-chose d’autre à voir. Il y a très peu de restaurant, et finalement assez peu d’activité à faire mis à part une bonne randonnée (ce qui me comble parfaitement). Il est également possible de faire une croisière en bateau dans la baie, ou bien de louer des vélos à l’office du tourisme pour visiter le village sans trop marcher. En vélo, la durée de visite se trouve considérablement réduite, ce qui n’est pas forcément très intéressant à mon avis.

Ce qui est également surprenant, c’est le nombre de touristes chinois qui se rendent dans le village depuis la gare de Amanohashidate, et qui se promène en vélo dans le village. Mais j’ai l’impression qu’ils ne restent que 20 minutes à Ine, le temps de faire le tour du village en vélo, avant de repartir.

Pour le reste, il y a finalement assez peu de passage dans le village. Nous n’avons pas été dérangé par des hordes de touristes. Plus on s’éloigne de l’arrêt de bus, moins on croise de monde. La plupart des habitants semblent vivre de près ou de loin de la pêche. Le port du village est d’ailleurs assez actif et il est intéressant de passer devant. Pour déjeuner, je vous conseille de vous rendre à « Michi no eki funaya no sato », une gare routière, avec restaurant, petite boutique souvenir et espace toilette, accessible depuis un petit escalier depuis le village. L’endroit est également accessible en bus. Mais outre sa cuisine locale de qualité et abordable, sa situation sur les hauteurs offre un point de vue remarquable sur le village et la baie d’Ine.

Vous pouvez vous rendre à Ine en bus depuis Amanohashidate. Par contre, cela nécessite de bien planifier votre journée car il n’y a qu’un seul bus par heure qui part de la gare d’Amanohashidate. Le trajet prend environ une heure. C’est assez long, mais pas désagréable. Il permet de voir la campagne japonaise environnante, et à l’approche de la ville d’Ine, le bus longue la côte et propose une superbe vue sur la mer.

Pour résumer, cette journée à Ine fut l’occasion de faire une jolie promenade très calme et très intéressante pour découvrir les funaya, ces maisons typiques de pêcheurs. Lors d’un passage à Amanohashidate, cela peut être une bonne option pour passer une grosse demi-journée au calme.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *