Tenryū-ji, le temple du dragon céleste


Histoire

Le Tenryū-ji (天龍寺) est un temple bouddhiste zen situé dans le quartier d’Arashiyama, à Kyoto. Il appartient à la branche Rinzai du bouddhisme zen et en est le temple principal. Il fait également partie des 5 grands temples de Kyoto. Il fut fondé en 1345 par le shogun Takauji Ashikaga et le moine Musō Soseki, qui fut également le premier prête du temple.

A la mort de l’empereur Go-Daigo (後醍醐天皇, Go-Daigo Tennō, 26 novembre 1288 – 19 septembre 1339), le shogun Takauji Ashikaga fit un rêve étrange : un dragon furieux, qui représente l’âme de l’empereur récemment décédé, sortait de la rivière à Arashiyama. Pour apaiser l’âme de l’empereur, le shogun fera construire le temple Tenryū-ji en 1339, à l’emplacement exacte ou résida l’empereur durant son enfance.

Il fut détruit a de nombreuses reprise par huit incendies au cours de son histoire, en 1358, 1367, 1373, 1380, 1447, 1468, 1815, et 1864. Le temple fut reconstruit à chaque fois, mais certaines reconstructions furent plus longues que d’autres. Les incendies de 1445 et 1468 furent particulièrement sévère et nécessitèrent le support financier du shogun Toyotomi Hideyoshi en 1585 avant d’être en capacité d’entamer une reconstruction.

Suite aux incendies de 1815 et 1864 qui ravagèrent le temple, celui-ci éprouva de nouveau des difficultés financières à débuter les travaux de reconstruction. Celle-ci ne débutèrent finalement qu’en 1877. Malheureusement, sur les quatre kilomètres carrés que comptais le domaine du temple, près de 90% furent confisqué par le gouvernement Meiji, laissant uniquement la place pour reconstruire le temple tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Un jardin exceptionnel

La visite du sublime jardin japonais est très apprécié des visiteurs. Celui-ci est organisé autour d’un étang, et est entouré par les collines d’Arashiyama et Kageyama qui s’étendent à perte de vue et font partie intégrante de la composition du jardin. Les promenades dans ces lieux procurent ainsi un sentiment de paix et d’équilibre si précieux au bouddhisme zen. Ce jardin exceptionnel, encore considéré comme l’un des plus beaux jardins paysagers traditionnels du Japon, fut créé par le moine Soseki Musō.

Le bâtiment du Tenryū-ji n’est pas en reste et abrite une magnifique peinture du dragon s’élevant dans les cieux, représentation en image du rêve du shogun Takauji Ashikaga. Celle-ci fut créé en 1899 par l’artiste Suzuki Shonen. Elle est accessible aux visiteurs uniquement les jours non travaillés. Si vous le pouvez, prévoyez votre visite en fonction.

Une visite indispensable à deux pas de Kyoto

Le Tenryū-ji est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Humanité à l’Unesco. C’est donc un indispensable des visites du quartier d’Arashiyama. Situé en plein centre-ville, à quelques pas seulement de la rue touristique principale et de la célèbre bambouseraie d’Arashiyama, il est difficile de la rater. Vous pouvez consulter notre itinéraire de promenade dans Arashiyama pour ne rien rater du temple et de cette petite ville au charme indéniable.

La visite peut efficacement être couplé avec la célèbre bambouseraie, voir avec le temple Otagi Nenbutsu-ji et ses milliers de Jizo. Vous pouvez également profiter de votre visite à Arashiyama pour déguster les délicieux repas à base de tofu si typique de Kyoto.

Photos



Informations pratiques

Tenryū-ji
Adresse
: Japon, 〒616-8385 Kyoto, Ukyo Ward, Sagatenryuji Susukinobabacho, 68
Tel : +81758811235
Horaires : Ouverts tous les jours de 8h30 à 17h00
Tarifs :
Jardin seulement : 500 yens
Jardin et temple : 800 yens
Salle de la peinture du dragon céleste : 500 yens en supplément
Site internet : http://www.tenryuji.com/



En savoir plus sur le Tenryu-ji et Arashiyama


Vous aimez le japon ?Découvrez le meilleur du Japon avec TekuTeku Japan

Rejoignez moi et soyez averti lorsqu'un nouvel article est publié. C'est gratuit pour vous et cela m'aide à rester motivé pour vous proposer toujours plus de contenu !