Ise-Jingū : Le grand sanctuaire d’Ise


Le sanctuaire

Le sanctuaire d’Ise est le sanctuaire shintoïste le plus important du Japon, et est considéré comme le lieu le plus sacré de cette religion. Il est situé dans la ville d’Ise, dans la préfecture de Mie. Le sanctuaire est composé de 125 sanctuaires disposés dans deux espaces distinct : Naiku, lieu consacré à la déesse solaire Amaterasu, et Geku, consacré à la déesse de la nourriture Toyouke. Le Naiku est souvent considéré comme le plus important des deux sanctuaires. Il aurait été fondé il y a plus de 2000 ans, tandis que le Geku aurait été fondé il y a environ 1500 ans. Les deux sanctuaires sont espacés de 6 km et sont situé dans des quartiers différents de la ville. Mais les deux ont pour point commun d’être situé dans des immenses forêt de cèdre du Japon. La totalité du sanctuaire d’Ise couvre d’ailleurs une superficie à peu près équivalente au centre de la ville de Paris.

Le sanctuaire d’Ise est fortement lié à la famille impériale du Japon. En effet les empereurs du Japon serait des descendants de la déesse Amaterasu. Ainsi, il est réalisé plus de 1500 rituels et cérémonies chaque année pour prier pour la prospérité de la famille impériale.

Tous les bâtiments du Naiku et du Geku sont reconstruit tous les 20 ans, sur un emplacement adjacent au précèdent. Cette cérémonie s’appelle le Shikinen Sengu (式年遷宮, rituel de transfert de la divinité). La dernière reconstruction date de 2013 et ce sont les 62ème bâtiments reconstruit dans l’histoire du sanctuaire. Les bâtiments ont ainsi une apparence qui semble toujours récente.

L’emplacement du précédent sanctuaire

Les cèdres qui sont utilisés pour la construction des nouveaux bâtiments sont prélevés dans les forêts entourant les sanctuaires. Celles-ci sont gérés pour que les prélèvements de bois puissent subvenir aux constructions. Les techniques de constructions traditionnelles sont ainsi perpétuées à travers les âges afin d’être en mesure de reconstruire les bâtiments du sanctuaire à l’identique à chaque fois. Les consignes de reconstruction datent ainsi du Xème siècle et sont extrêmement précise. Le bois récupéré est quant à lui envoyé dans tout le pays pour renforcer les édifices religieux ou est vendu aux pèlerins.

Naiku

Le Naiku comprend de très nombreux sanctuaires en son sein. Le Kotaijingu, l’un d’entre eux, est le lieu sacré le plus vénéré du Japon. Il s’agit du sanctuaire dédié à Amaterasu, la divinité shinto de la famille impériale. Dans le pavillon Shogu, lui aussi le plus sacré du Japon, entouré de quatre rangées de clôtures en bois, se trouve le miroir Yata-no-Kagami. Ce miroir est l’un des trois trésors sacrés du Japon. Dans la mythologie Japonaise, ce miroir est directement lié à la déesse Amaterasu. Les pèlerins ne peuvent pas accéder au pavillon et au miroir. Ils adressent leurs prières après avoir passé seulement la première clôture extérieure.

Geku

Le Toyo’ukedaijingu, situé dans le sanctuaire Geku, est dédié à Toyo’uke-no-Omikami. Toyo’uke-no-Omikami est le dieu qui aurait fourni les repas de la déesse Amaterasu. Il assure donc des récoltes abondantes et est également gardien du bien-être des êtres humain en prodiguant les trois éléments essentiels à notre vie : des vêtements, de la nourriture et un logement.

Le style architectural du sanctuaire Shogu à l’intérieur du Geku est quasiment identique au sanctuaire shogu du Naiku. La prière dans ce sanctuaire s’effectue également après la première clôture. Il n’est pas possible (sauf autorisation spéciale) de pénétrer plus loin dans le sanctuaire.

Pont Ujibashi

Ce pont, qui enjambe la rivière isuzugawa constitue l’entrée du Naiku et est considéré comme une séparation entre le monde sacré et le monde des hommes. Son architecture est également typiquement japonaise avec sa structure tout en bois. Il est également reconstruit tous les 20 ans

L’emplacement de l’ancien pont Ujibashi

Visite du sanctuaire et atmosphère

La visite au sanctuaire d’Ise a quelque chose de spécial. Dès les premiers toriis passés et en pénétrant dans cette forêt un peu mystique, vous êtes transporté dans un autre monde. On se sent apaisé, en harmonie avec la nature dans ce haut lieu de la spiritualité Shintoïste.

J’ai commencé ma visite, mon pèlerinage, par le sanctuaire Geku. La promenade dans cette immense forêt sacré intégrant de nombreux pavillons est impressionnante. Les cèdres du japon, probablement pluri-centenaires apportent une atmosphère majestueuse à ce lieu sacré.

Malgré cette atmosphère si particulière, ne cherchez pas la solitude dans le sanctuaire d’Ise. En effet, les sanctuaires sont visités par de très nombreux pèlerins et il faudra parfois longuement patienter avant de pouvoir prier ou se recueillir. L’ambiance générale reste néanmoins calme sur les chemins et le silence sait se faire dans les lieux les plus sacrés.

A la sortie du sanctuaire Geku, un bus permet de rejoindre le sanctuaire principal Naiku. Les bus qui parcourent les 6 km qui séparent les deux sanctuaires sont nombreux et absorbent le flux constant de pèlerins et touristes.

Le Naiku est beaucoup plus grand que le Geku et cela se ressent. De très nombreux commerces se sont développés aux alentours du sanctuaire pour accueillir et nourrir les milliers de pèlerin qui passent chaque jour.

L’entrée dans le Naiku se fait via le pont Ujibashi qui enjambe la rivière isuzugawa. Sa traversé marque l’entrée dans le lieu sacré du sanctuaire. La forêt qui entoure les très nombreux sanctuaires du Naiku est vraiment immense et la promenade pour rejoindre les différents pavillons est longue, mais très agréable. Comme pour le Geku, l’atmosphère présent dans ce lieu sacré est vraiment envoutante. La visite et le recueillement aux différents sanctuaires se fait toujours dans une foule encore plus nombreuse, mais toujours dans le calme.

Une file d’attente pour aller prier

Je profite de ma visite dans ce haut lieu du Shintoïsme pour obtenir un goshuin (calligraphie assortie du tampon du sanctuaire. Celle-ci est unique pour chaque sanctuaire ou temple) prouvant ma venue au grand sanctuaire d’Ise. Je l’obtiens évidement après une très longue attente.

Je vous partage également une petite anecdote lors de ma visite. J’ai eu la chance d’apercevoir un membre de la famille impériale du Japon. En effet, la sœur de l’empereur Akihito (qui a abdiqué le 30 avril 2019 pour laisser le trône à son fils, l’actuel empereur du Japon, Naruhito) est venue en pèlerinage au sanctuaire d’Ise. Habillée d’un habit traditionnel de miko (prêtresse) et accompagné de nombreux prêtres, la procession fut suivie avec beaucoup d’intérêt par les visiteurs Japon présent, ainsi que les chaine de télévision venu filmer l’évènement. En effet, le Naiku du grand sanctuaire d’Ise est fortement lié à la famille impériale et est le lieu privilégié pour leurs recueillements. Un moment que l’on ne voit que rarement.

La visite du sanctuaire d’Ise fut pour moi une très belle découverte que je vous invite à découvrir si vous passez dans la préfecture de Mie.

Informations pratiques

Ise-jingū
Adresse : 1 Ujitachicho, Ise, Mie 516-0023, Japon
Horaires : Ouvert tous les jours, de 05h à 18h
Tel : +81 596-24-1111
Site web : https://www.isejingu.or.jp/fr/index.html



Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des