L’exposition Tadao Ando : le défi


Bonjour amateurs d’architecture,

Dans le cadre de l’évènement Japonisme 2018, le centre Pompidou consacre une exposition rétrospective à l’architecte japonais Tadao Ando. Étant moi-même amateur d’architecture, je me suis jeté sur l’occasion d’aller voir cette exposition sur l’un des architectes qui m’intéresse le plus.

Articulée autour de quatre grands thèmes, la forme primitive de l’espace, le défi de l’urbain, la genèse du projet et le dialogue avec l’histoire, l’exposition vous invite à découvrir les grands principes de la création de Tadao Ando, comme son usage du béton lisse, la prééminence donnée aux volumes géométriques simples, l’intégration d’éléments naturels dans ses dispositifs spatiaux, ou encore l’importance qu’il accorde à l’intensité de l’expérience corporelle générée par son architecture.

Dévoilant cinquante projets majeurs, illustrés par cent quatre-vingts dessins, soixante-dix maquettes originales et de nombreux diaporamas, cette rétrospective retrace les différentes périodes de sa carrière d’architecte et met en lumière ses réalisations déterminantes, depuis la Maison Azuma à Sumiyoshi (1976) jusqu’à la Bourse de commerce à Paris (automne 2019).

L’exposition donne l’occasion de voir les principales œuvres de Tadao Ando réalisées durant sa carrière. Il y a beaucoup de maquette exposé, ainsi que de nombreux plans, esquisses, photos et vidéos de ses projets. Les œuvres et les projets sont bien mis en avant et il est facile d’admirer tous les détails de ceux-ci. Vous aurez souvent la possibilité de voir les plans, les maquettes et une vidéo sur un aspect de la construction d’un projet.

C’est vraiment très intéressant de découvrir comment naissent ses projets architecturaux. J’ai particulièrement apprécié la partie sur « Hill of the buddha » (« la colline de bouddha » en français). C’est un projet dans lequel il entoure une statue géante de bouddha d’une colline recouverte de lavande qui ne laisse entrevoir que sa tête. Le bâtiment, qui se situe dans le nord du Japon, sur l’île d’Hokkaido, est particulière impressionnant lorsqu’il est complètement recouvert par la neige.

Dans un autre style, la rénovation qui est en cours à la bourse de commerce à Paris est aussi impressionnante. La maquette fourmille de détails est donne une très bonne image de ce à quoi ressemblera le bâtiment dès que la rénovation sera terminé. C’est d’autant plus intéressant car le bâtiment se situe à deux pas du lieu de l’exposition.

De nombreux autres projets sont présentés, comme la célèbre « Église de la lumière d’Ibaraki » à côté d’Osaka. Elle dispose d’une maquette intéressante en béton qui donne un très bon rendu du bâtiment réel.

Si vous vous intéressez un peu à l’architecture, je ne peux que vous recommander d’aller y faire un tour. C’est une très bonne exposition. Elle se tiendra du 10 octobre au 31 décembre 2018 au Centre Pompidou à Paris.

CENTRE POMPIDOU

Ouvert tous les jours, de 11h à 21h (sauf le jeudi, fermeture à 23h)
Métro : Rambuteau (ligne 11), Hôtel de Ville (lignes 1 et 11), Châtelet (lignes 1, 4, 7, 11 et 14)
RER : Châtelet les Halles (lignes A, B, D)
Bus : 29, 38, 47, 75
Tarifs : 14€ (Le billet donne le droit de visiter le musée ainsi que toutes les expositions temporaires)
Tadao Ando le défi : du 10 octobre au 31 décembre 2018

Site internet de l’exposition

A très bientôt pour d’autres visites d’exposition


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *