JAKUCHŪ: Le Royaume coloré des êtres vivants


Bonjour cher amateur d’art,

Aujourd’hui, dans le cadre de Japonisme 2018, je vous emmène voir une exposition exceptionnelle, JAKUCHŪ: Le Royaume coloré des êtres vivants.

L’exposition se tient en ce moment même, et jusqu’au 14 octobre 2018, au Petit Palais à Paris. Vous aurez l’occasion unique d’admirer les trente rouleaux suspendus intitulé Dōshokusai-e (Le Royaume coloré des êtres vivants) réalisé par Itō Jakuchū entre 1757 et 1766. Cette série n’a été exposée qu’une seule fois en dehors du Japon (en 2012, à la National Gallery of Art de Washington). C’est donc une occasion unique, à ne surtout pas manquer, d’admirer le chef d’œuvre de Jakuchū.

Figure singulière de la période Edo (1603-1867), Jakuchū est connu comme l’un des artistes excentriques ou indépendants de Kyōto, qui n’étaient liés à aucun mouvement artistique en particulier, mais qui créèrent un style tout à fait personnel. Ce fut seulement à l’âge de 40 ans passés qu’il put s’adonner entièrement à la peinture. Cet ensemble de trente rouleaux intitulé Images du royaume coloré des êtres vivants (Dōshoku sai-e) est son œuvre la plus ambitieuse, réalisée sur presque une décennie. Il représente avec ses fleurs, poissons, et oiseaux l’un des exemples les plus remarquables de peinture polychrome japonaise du 18ème siècle.

Chaque rouleau est exceptionnel et fourmille de détails. Son travail sur les être vivant les rend hors du commun. On ressent une impression de mouvement, de force et de noblesse sur les animaux qui sont représenté dans ces rouleaux. Dû à sa technique unique de peinture sur soie, les images ont des couleurs extraordinaires. Jakuchū peignait sur les deux faces de la toile de soie afin de faire ressortir toutes les nuances des couleurs. Cela créé ainsi des images d’un éclat rarement vu.

Accentué par son sens du détail, chaque image ressort du rouleau et donne une impression de relief saisissante. Certain rouleaux comportant plus de cents espèces, on se retrouve vite à passer de longues minutes à scruter les moindres détails. La peinture de Jakuchū est d’autant plus impressionnante quand on sait qu’il peignait sans faire d’esquisse. En effet, la finesse de la soie ne permet pas de tracer des esquisses sur la toile avant de peindre et chaque rouleau a du être réalisé en un seul jet. En un mot, impressionnant !

Si vous n’avez pas encore eu l’occasion d’y aller, il vous reste encore quelques jours pour vous y rendre. Attention, pensez bien à réserver vos billets à l’avance car vu les énormes files d’attentes devant le Petit Palais, cela risque de vous prendre des heures pour y accéder.

Dans tous les cas, c’est une exposition unique, et la chance d’admirer l’intégralité de ces rouleaux ne se représentera pas de sitôt, en France comme au Japon (Ces rouleaux ne seront pas exposés avant 3 ans, même au Japon). Ne ratez pas cette chance !

Jakuchū, le royaume coloré des êtres vivants
Petit Palais
Avenue Winston Churchill, 75008 Paris
15 septembre – 14 octobre 2018
Du mardi au dimanche de 10h à 18h. Nocturnes le vendredi jusqu’à 21h, samedi et dimanche jusqu’à 20h
Plein tarif : 11 euros
Tarif réduit : 9 euros
Gratuit : – 18 ans


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *