Le temple Bishamondo

  • 5
    Partages

Histoire du temple

Le temple Bishamondo fut fondé en 703 par le moine Gyôki, sur ordre de l’empereur Monmu. Il était alors situé près du palais impérial de l’empereur dans la partie nord de la ville de Kyoto. Il était alors nommé Gohazan Izumi-ji.

Peu a peu, le temple déclina à cause des différentes guerres que le pays connu. Pendant la période Edo (1630-1868), Il fut déplacé et reconstruits dans le quartier de Yamashina grâce au moine Tenkai (1536-1643), de la secte bouddhiste Tendai. Le fils de Tenkai, Kokai, continua l’œuvre de son père et termina la construction du temple.

Le Bishamondo est l’un des Gokashitsumonzekijin du courant Tendai (temples spéciaux pour la famille impériale). Le nom Bishamondo lui est attribué car on dit qu’il abrite l’un des 7 dieux de la chance, Bishamonten.

Le Bishamondo possède un lien tout particulier avec le shogun Tokugawa Ieyasu, mais également avec la famille impériale. Le sixième enfant de l’empereur Gosai (1654-1663), Kobenhosshino fut prêtre bouddhiste dans ce temple durant toute sa vie.

Promenade dans le Bishamondo

Depuis la gare de Yamashina, l’accès au temple se fait en à peu près 20 minutes à pied. Celui-ci se trouve en haut d’une colline qui surplombe le quartier de Yamashina à Kyoto. La promenade jusqu’au temple n’’est pas particulièrement difficile malgré un gentil dénivelé. Elle est surtout agréable et permet de découvrir un quartier d’habitation plutôt luxueux de Kyoto.

L’arrivé devant le temple est particulièrement joli avec les nombreux arbres qui entoure les lieux. Un grand escalier permet d’accéder à l’enceinte du temple. La visite du temple se déroule en suivant un chemin qui parcoure les différents bâtiments du Bishamondo. Nous ôtons nos chaussures pour commencer notre petite promenade sur les planches du temple. Cette visite offre la possibilité de découvrir les magnifiques jardins cachés derrière chaque bâtiment. Ceux-ci explosent de couleur en automne et sont une véritable joie pour tous les sens. Évidemment, les jardins et le temple sont magnifique en toute saison, mais deviennent époustouflant en automne. Ils font partie des jardins les plus harmonieux que j’ai eu l’occasion d’admirer.

La visite se poursuit ainsi à la découverte de ces merveilles cachées. A la fin du chemin, nous sortons du bâtiment donnant sur une grande cour, et nous rechaussons pour continuer notre visite sur une dernière surprise. La sortie du temple nous amène sur la vue la plus célèbre du Bishamondo, un magnifique escalier de pierre, surplombé par des dizaines de magnifique érable, menant vers la grande porte du temple. Un point de vue qu’il ne faut absolument pas rater lorsque les érables sont cramoisis.

Malgré toute ces qualités, le Bishamondo reste un temple relativement peu connu par les touristes. Pourtant, la station Yamashina n’est qu’a 5 minutes en train de la gare de Kyoto et l’accès au temple est vraiment très simple. Si vous passez par Kyoto, ne ratez pas la visite du Bishamondo. Je vous garantis que vous serez très agréablement surpris !

Photos



Documentation

Approfondir ses connaissances

Informations pratiques

Bishamondo
Adresse : Kyoto, Yamashina-ku, Anshu Inariyama-cho 18
Tel : +81 75-581-0328
Tarifs : 500 yens
Horaires : Ouvert tous les jours, de 9h à 16h30
Site internet : http://bishamon.or.jp/




  • 5
    Partages