Journée sur les pistes cyclables du lac Biwa


Bonjour à tous les cyclistes en herbes ou expérimentés

Aujourd’hui, je vous propose une expérience différente de celle que je peux vous proposer habituellement. Nous allons faire du vélo !

Je vous avais déjà parlé de la popularité du deux roues au Japon, et de la meilleure manière de survivre sur les routes japonaises quotidiennement. Mais cette fois, nous allons faire une expérience un peu plus touristique et sportive.

Notre aventure débute à la gare de Otsu, à seulement quelques minutes en train de Kyoto, où nous allons louer des vélos pour la journée. Plusieurs loueurs sont situés autour de la gare. Pour notre part, nous avons choisi un loueur automobile, qui propose également des vélos. Le tarif est vraiment très avantageux, mais les vélos ne sont pas exceptionnels, ce que nous découvrirons assez vite. Sinon, il est également possible de louer des vélos à l’office du tourisme, ce qui est certainement la solution la plus simple (ils parlent anglais, ce qui n’est pas le cas des autres). Et les vélos ont l’air de meilleure qualité, en particulier pour les longues distances.

En ce qui concerne notre itinéraire, il est vraiment très simple. La préfecture de Shiga a énormément développé la pratique du cyclisme et a mis beaucoup d’infrastructures en place pour les cyclistes. Cela se traduit par une immense piste cyclable de près de 230 kilomètres qui fait tout le tour du lac Biwa. Évidemment, nous n’avons pas prévu de faire 230 kilomètres cette fois ci, en particulier avec nos vélos de grand-mère japonaise. Ce sera pour une prochaine fois…

Pour rejoindre la piste cyclable depuis la gare d’Otsu, rien de plus simple, il suffit de prendre la grande rue en face de la gare, en direction du lac. La piste cyclable est indiquée par des marques bleu qui montre la route à suivre. Au début, pendant quelques centaines de mètres, la piste cyclable est sur le bord de la route, dans une zone délimitée. Mais très vite, elle devient indépendante et suit son propre chemin. Pas de moyen de se tromper, vous allez suivre les rives de lac Biwa. Si vous ne voyez plus d’eau, c’est que vous n’êtes plus sur le bon chemin. Une carte des pistes cyclables de la région est disponible à l’office du tourisme pour vous aider à vous repérer.

Globalement, le trajet est relativement plat, et mis à part quand il faudra passer par un pont (et il y en a pas mal), il n’y a pas vraiment de forte côte. La promenade est donc accessible à toutes et à tous, quel que soit votre niveau. Nous avons fait cette balade par une belle journée automnale, et même si la matinée peut être un peu fraîche, les efforts combinés au beau soleil nous réchauffent rapidement. Le tour de lac est agréable et tout au long de la piste cyclable de nombreux parcs sont accessibles pour faire une pause. De nombreuses personnes en profitent pour venir y passer la journée, faire un barbecue, pêcher voir même y camper pour la nuit. Sachez également qu’il y a des toilettes publiques dans presque tous ces parcs. Si vous voulez tenter le tour du lac en entier, ces parcs peuvent être un bon plan pour passer la nuit avant de continuer votre périple.

La piste cyclable défile sous nos roues, nous enchainons les kilomètres tranquillement en observant les rives de cette immense étendu d’eau. Difficile de croire que ce n’est qu’un lac lorsque je vois cette immensité. Cette promenade est aussi l’occasion d’observer les milliers d’oiseaux qui viennent se nourrir de ce que le lac Biwa a à leurs offrir. C’est un magnifique lieu grouillant de vie.

Au fur et à mesure que les kilomètres avancent, je commence à regretter le choix du vélo le moins cher. Celui-ci avance, mais il est lourd à entraîner et peu confortable pour les longues distances. L’absence de vitesse est également gênant pour optimiser son rythme de croisière. Néanmoins, nous prenons notre temps et cela n’empêche pas de profiter de la promenade.

Nous gagnons finalement notre objectif après 1h15 de route: le Café Intro, un petit restaurant dont nous avons entendu le plus grand bien et qui dispose de toute les commodités pour accueillir les cyclistes de passage. Le restaurant est situé dans une grande aire sur le bord du lac, avec des parcs et parking, le musée du lac Biwa et le jardin botanique Mizunomori. Un lieu sympa pour faire une petite étape. Nous profitons également de notre présence pour visiter le jardin botanique Mizunomori. Le fruit du hasard fait que c’est la journée de la culture dans le Kansai, le jardin est donc gratuit. Je vous renvoie à ce précédent article que j’avais rédigé pour la visite complète du jardin botanique.

Les journées ne sont pas très longues en automne au Japon, et le soleil commence déjà à descendre dans le ciel. Il est temps pour nous de faire demi-tour et de regagner Otsu avant la tombée de la nuit. Le chemin du retour semble plus facile que l’aller. Peut-être est-ce le curry que nous avons mangé au café Intro qui nous a fait le plein d’énergie. Le retour est aussi l’occasion de prendre quelques photos du soleil couchant sur les montagnes à l’ouest du lac Biwa. Une dernière côte pour rejoindre la gare et notre périple prend fin juste avant la tombée de la nuit.

Une très belle expérience que je vous recommande de faire si vous en avez l’occasion. Et c’est les jambes lourdes mais le cœur léger que se finit cette belle journée.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *