Goshuin : les sceaux sacrés à collecter

Traditions japonaises

   Stéphane

, , , , , , , , , , ,


Mais qu’est ce qu’un Goshuin ?

Le Goshuin (御朱印, littéralement, « sceau/tampon rouge ») fait partie des traditions des cultes shinto et bouddhistes. Celui-ci peut être considéré comme une sorte de signature du sanctuaire ou du temple. Il est généralement composé de sceau à l’encre rouge représentant les armoiries du lieu, du nom du temple ou du sanctuaire, d’un « mantra » et de la date du jour écrits en calligraphie japonaise. Chaque Goshuin est donc unique pour chaque lieu de culte.

Les Goshuin peuvent être collecté dans un carnet dédié, le Goshuinchō. La collecte de ces sceaux, un peu comme les tampons récupérés à chaque étape du pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle, est un acte de foi. Mais comme nous sommes au Japon, c’est aussi une possibilité de faire une jolie collection de tampon et de calligraphie, ou tout simplement d’obtenir des souvenirs des sanctuaires et temples visités.

Bien que cela soit un acte religieux avant tout, la collecte des Goshuin n’est pas limité aux croyant japonais. En tant que touriste, vous pouvez tout à fait commencer une collection de sceaux des lieux sacré que vous avez visités. Cela peut faire un superbe carnet souvenir de tous les sanctuaires et temple que vous avez visité lors d’un ou plusieurs séjours au japon. Et comme certain sceau sont particulièrement beau, et tous unique, la collecte devient vite très intéressante.

Mais attention tout de même, la collecte de Goshuin doit se faire dans le respect de certaines règles (du bon sens, tout simplement) que nous allons voir.

Goshuinchō, le carnet de collecte

Tout d’abord, avant de commencer votre collecte, il va vous falloir un carnet. Car vous ne pouvez pas collecter les sceaux dans n’importe carnet ou cahier. Le Goshuinchō est le carnet spécial qui permet de recevoir les Goshuin. Celui-ci, généralement en forme d’accordéon, se trouve dans la plupart des temples et sanctuaires pour environ 1000 yens. Vous pouvez également en trouver dans certaines librairies. Japon oblige, chaque lieu propose un carnet avec une couverture différente. Et certain temples possèdent des modèles particulièrement beau. A vous de choisir le carnet qui collera le plus à vos goûts. Néanmoins, je vous conseille de ne pas attendre trop longtemps pour vous procurer un carnet, car sans celui-ci, vous ne pourrez pas collecter les sceaux.

Obtenir un Goshuin

Vous avez acheté le Goshuinchō de vos rêves et vous êtes maintenant prêt à collecter des Goshuin dans tous les sanctuaires du Japon ?

Lors de votre visite dans un sanctuaire ou un temple, il vous faudra repérer le comptoir dédié au Goshuin. Celui-ci est indiqué avec les caractères 朱印. Si vous ne le trouvez pas, vous pouvez toujours demander au personnel du sanctuaire ou est situé le comptoir des Goshuin avec la phrase suivante :

Konnichiwa, sumimasen, Goshuin wa doko desuka. (Bonjour, excusez-moi, ou est le Goshuin).

Lorsque vous vous rendez au comptoir, tendez votre carnet et dites :

Goshuin itadakemasu ka (Puis-je recevoir un Goshuin ?)

Dans les temps passés, il fallait réciter une prière ou écrire un sutra pour obtenir le sceau du temple ou du sanctuaire. De nous jours, il faudra généralement débourser simplement 300 yens pour obtenir le sceau du sanctuaire ou du temple. Certain Goshuin peuvent être un peu plus cher s’ils sont sur deux pages, ou lors d’occasions spéciales. Certains lieux vont par exemple proposer des sceaux uniquement pendant une période de temps limité.

Dans certains temples ou la fréquentation est importante, on vous demandera de laisser votre carnet le temps que le sceaux et la calligraphie soient réalisé. Vous devrez alors patienter et revenir chercher votre carnet plus tard. Une bonne excuse pour visiter les temples en attendant. Dans la plupart des cas, le Goshuin sera exécuté devant vos yeux. Les tampons utilisés sont généralement gravés à la main par les moines du temple. Celui-ci sera trempé dans de l’encre rouge avant d’être tamponné sur votre carnet. Selon les lieux, plusieurs tampons peuvent être utilisé. Le sceau sera complété par une calligraphie à l’encre de chine.

Lorsque vous récupérez votre carnet, vous pouvez simplement remercier le calligraphe avec un : Arigatou gozaimashita.

Voilà, vous possédez maintenant le précieux sésame. Il ne reste plus qu’à compléter votre carnet au fil de vos voyages au Japon.

Certain des Goshuin pourront vous sembler assez simple tandis que d’autres vous sembleront beaucoup attractifs. Certain temples et sanctuaire ont bien compris le business du Goshuin et redoublent de créativité pour faire des sceaux qui vont attirer les pèlerins. Si vous avez envie de préparer un peu vos visites en fonction des Goshuin proposés par les temples, vous pouvez faire quelques recherches sur Google en tapant par exemple : 京都御朱印 (Goshuin de Kyoto) ou 東京御朱印 (Goshuin de Tokyo). Mais dans tous les cas, que le sceau soit prévu ou qu’il soit une surprise lors de vos visites, ils font toujours un super souvenir de voyage

Quelques petites règles de bon sens

La collecte des Goshuin est un acte religieux avant tout, et cela nécessite quelques précautions. Votre carnet Goshuinchō ne doit être utilisé que pour collecter des Goshuin dans les temples et sanctuaires. Il ne faut jamais écrire vous-même dedans ou l’utiliser pour collecter d’autres tampons, comme par exemple ceux que l’on trouve dans les gares. C’est un manque de respect important et vous ne donnerez pas une bonne image de vous aux personnes officiant dans les temples. Soyez toujours respectueux envers le personnel et utilisez bien les formules de politesse lorsque vous vous adressez à eux.

La dernière règle n’est pas obligatoire, et n’a pas forcement d’intérêt lors d’un voyage touristique. Mais sachez néanmoins qu’idéalement, il faudrait utiliser un carnet dédié aux sanctuaire Shinto et un carnet dédié au temples bouddhiste. Mais comme les deux religions cohabitent parfaitement au Japon, dans les faits, ce n’est pas très grave de mélanger les sceaux sur un même carnet.

Profitez donc de vos voyages au Japon pour collecter ces magnifiques sceaux et garder un souvenir unique des lieux que vous avez visité. Cela deviendra vite devenir une activité indispensable lors de vos visites.

Photos


Obtenir votre propre Goshuinchō

close

Découvrez le meilleur du Japon avec TekuTeku-Japan

Rejoignez moi et soyez averti lorsqu'un nouvel article est publié. C'est gratuit pour vous et cela m'aide à rester motivé pour vous proposer toujours plus de contenu !

Nous ne spammons pas ! Vous pouvez vous désabonner à tout instant si vous n'êtes pas satisfait.


Copyright © 2022 TekuTeku Japan. Tous droits réservés.