Hina Matsuri, la fête des filles


Hina Matsuri (雛祭り) est une fête qui a lieu chaque année au Japon, le 3 mars, jours consacré aux petites filles. Cette fête est également appelée « fête des filles » ou encore fête de la fleur de pêcher. En effet, dans le calendrier lunaire, le 3 mars marquait le début dès la floraison des pêchers.

Origine

Cette fête a commencé à être célébrée à l’époque Heian (tout comme la fête du Setsubun). Dans la tradition japonaise, les poupées étaient sensée protéger la famille ayant une fille des mauvais esprits. Le pêcher, aussi symbole de cette fête, est un arbre auquel on attribue également le pouvoir de repousser les esprits malin.

Aujourd’hui, Hina Matsuri est plutôt considéré comme la fête des filles. Cette fête est ainsi célébrée dans les foyers ayant des demoiselles.

Durant les jours qui précèdent le 3 mars, les petites filles japonaises exposent des précieuses poupées, sur une estrade à plusieurs niveaux, selon un ordre bien précis. Ces poupées, qui peuvent parfois valoir très chère, sont souvent transmises de génération en génération dans les familles japonaise. Elles représentent la cour impériale de l’ère Heian.

Le 3 mars, les familles organisent alors une fête pour souhaiter une bonne croissance et du bonheur tout au long de sa vie aux petites filles. Les demoiselles se parent ainsi de leurs plus beaux kimonos et les familles vont prier dans un sanctuaire Shinto pour leur bonheur de leur descendance. Après cela, les familles dégustent des pâtisseries, tel que des Hishimochi (gâteaux de riz, tricolore, en forme de losange), et, pour les adultes, un verre de saké sucré peut également être bu afin de célébrer cette journée. Le chirashi zushi (plat de riz garni de diverses sortes de poissons crus et de légumes) est également un plat populaire pour ce jour.

Les poupées doivent être retirées le soir du 3 mars pour éviter la malchance. Il est également dit que la fille de la maison ne pourra pas se marier pendant un an si les poupées ne sont pas retirées à temps.

Disposition des poupées

Les poupées doivent être disposée selon un ordre très précis sur l’estrade (appelé hina kazari 雛飾り), recouverte d’un tapis de feutre rouge. Sur la plus haute marche, se situe les poupées représentant l’empereur (お内裏さま, O-Dairi-sama), à droite, et l’impératrice (お雛さま, O – Hina-sama), à gauche. Sur le deuxième niveau, se trouvent trois dames de la cour (三人官女, San-nin kanjo), portant des flacons de saké. Viens ensuite cinq musiciens (五人囃し, Go-nin bayashi) sur le troisième niveau. Sur le rang suivant, on retrouve deux poupées représentant des ministres : le ministre gauche 左大臣, Sadaijin, et le ministre droit (右大臣, Udaijin). Enfin, au cinquième et dernier rang se situe trois servantes, d’apparences âgées. Une est souriante, une est impassible et la dernière sera représentée en colère.

Les poupées étant relativement précieuses, et encombrantes, la collection affichée dans les familles peut varier. Au minimum, l’empereur et l’impératrice sont toujours exposés sur l’estrade. La collection complète sera souvent composée de 15 poupées.

Vous pourrez également retrouver les poupées du Hina Matsuri, un peu partout dans le Japon, de début février jusqu’au 3 mars, en particulier dans certains sanctuaires Shinto, dans les gares ou les centres commerciaux.

Je vous souhaite donc un très bon Hina Matsuri !!


Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des