SCAMS, plongée dans le monde des arnaques aux personnes âgées au Japon


Resté un moment dans ma liste Netflix, SCAMS m’avais intriqué au premier abord, et puis par manque de temps, ou de motivation, je n’ai jamais pris le temps de regarder cette série. Je me suis enfin lancé dans le visionnage et je partage avec vous mon retour sur cette série au sujet assez original : les arnaques aux personnes âgées.

Les arnaques téléphoniques des personnes âgées sont un vrai problème de société au Japon. Les personnes âgées, parfois crédules et disposant grosse économies, accumulé en vue de leur retraite pendant une longue vie de labeur sont des cibles de choix pour les arnaqueurs. La série SCAMS propose de découvrir le monde de ces arnaqueurs et comment un jeune homme tombe dans cet univers un peu par hasard.

Évidemment, la série relate des actes et des évènements, inspiré de fait réel, qui ne sont pas honnêtes, ni recommandable. Elle essaie de justifier le passage à l’acte du héros de l’histoire par une raison noble et valable : trouver une grosse somme d’argent pour soigner son père malade. Sans cette intervention extrêmement couteuse, il ne survivra pas. La série retrace alors l’histoire Makoto, d’un jeune homme qui débute dans ce milieu du crime organisé en vue de sauver son père. Nous le suivrons depuis son recrutement, jusqu’à son ascension et sa chute.

Après un premier épisode qui peine à nous faire accrocher, l’histoire se développe très vite et devient très vite prenante. Les épisodes sont assez court (format 20 minutes) et s’enchainent donc très rapidement.

On découvre alors toutes les techniques employés pour extorquer de l‘argent aux personnes âgés. Et il faut dire que ces techniques sont ingénieuses et profitent clairement de la crédulité des personnes et exploite le rapport à l’honneur et la honte si typique du comportement des japonais. (Vous devez payer sinon on ébruitera l’affaire et votre honneur sera sali). Même si on regarde cela avec un œil amusé dans cette série, il ne faut pas oublier de replacer cela dans le contexte réel et rappeler que ce genre d’arnaques étaient très populaire à partir de la fin des année 90 au Japon. Et malheureusement, il y en a encore beaucoup de nos jours. Cela permet aussi de faire réfléchir un peu et de bien montrer les côtés négatifs du monde de la pègre. Car même si cette activité peut paraitre limité en terme de risque, et très lucrative, elle attire de nombreuses convoitises et fini rarement bien. SCAMS nous plonge en profondeur dans le monde du crime au Japon.

En ce qui concerne les acteurs, ils ne sont pas mauvais, mais ne sont pas forcément excellent non plus. Comme souvent dans ce genre de série japonaise, certains personnages sont vraiment haut en couleur, à la limite du caricatural. Vous retrouverez forcement le petit mafieux qui hurle à tous va en roulant les « R », si typique des mafieux dans les séries japonaises. Même si la plupart sont juste et amusant, certains comportements caricaturaux nuisent un peu à la crédibilité.

La série est donc très sympathique à regarder mais sa conclusion est malheureusement assez décevante selon moi. Sans vous spoiler, on ressent bien que les auteurs ont dû être forcé à écrire une fin politiquement correcte ou les « méchants » sont forcément punis. En soit, ce n’est pas forcement mal, si c’est bien écrit. Ce qui pêche un peu ici c’est la manière dont la morale est amenée, un peu trop évidente et pas assez fine. Le dernier épisode est ainsi un peu décevant. Mais que cela ne vous empêche pas de regarder cette série ! SCAMS est intéressant et vaut le coup d’être regardé dans sa globalité !

Vous pouvez retrouver l’intégralité de la série dès maintenant sur Netflix.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *