Le château de Nagoya, symbole des Tokugawa


Histoire du château de Nagoya

La construction du château de Nagoya (名古屋城, Nagoya-jō) débute en 1610. Elle est lancée par le fils de Tokugawa Ieyasu, Tokugawa Hidetada. Celui-ci entend profiter de la position stratégique qu’offre le Tokaido, un important axe routier reliant Edo (Ancien nom de Tokyo) à Osaka en passant par Kyoto, pour y construire une place forte. La construction durera 5 années.

Le château fut de nouveau agrandi en 1633 par Tokugawa Iemitsu, le troisième shogun de la dynastie Tokugawa. Durant l’ère Edo (1603-1868), Nagoya était l’un des villes les plus importantes possédant un château au Japon. Son emplacement stratégique sur la route du Tokaido en faisait une des principales étapes de la route.

Le château restera la propriété du clan Owari Tokugawa, de la famille Tokugawa jusqu’à l’ère Meiji.

En 1930, le château devint la propriété du gouvernement japonais, et fut inscrit sur la liste des trésors nationaux. Il fut utilisé pendant la seconde guerre mondiale comme centre de commandement militaire par le japonais. Malheureusement, le château fut détruit par un incendie causé par les bombardements américain le 14 mai 1945. La plupart du château fut détruit mais des peintures intérieures survécurent et sont toujours préservé jusqu’à ce jour.

En 1959, la ville de Nagoya entreprit la reconstruction du donjon. Comme de nombreux autres châteaux, celle-ci fut réalisé selon des techniques modernes. Il abrite aujourd’hui un musée sur l’histoire du château. Le château perdit son titre de trésor national, mais demeure un site historique spécial.

Un grand projet de restauration fut lancé de 2009 à 2018 pour reconstruire le palais principal (Honmaru goten) selon les méthodes de construction de l’époque.

Visite du château et du palais.

Le château est entouré d’un vaste parc qui offre une jolie promenade avant de rentrer à l’intérieur. Les jardins sont agréables et font partie des lieux très fréquenté pendant la contemplation des cerisiers en fleur chaque printemps. Vaste et très bien entretenu, ils méritent d’être visité lors de votre passage.

Suite à sa reconstruction en 1959, le château de Nagoya offre tout le confort pour les touristes. Il perd évidemment de son charme, mais sa rénovation prochaine devrait remédier à ce souci. En effet, il est prévu de rénover le château avec une architecture en bois. Il sera reconstruit avec les mêmes techniques de construction traditionnelle de l’époque que celles utilisés pour le palais principal. A l’intérieur du donjon, un musée permet d’en savoir plus sur ce haut lieu de l’histoire du Japon. (Du fait des rénovations, le donjon ne sera pas visitable jusqu’à fin 2022)

Le palais principal est également très intéressant car il permet d’apprécier les magnifiques peintures d’époques qui n’ont pas été détruite pendant les bombardements américain. Reconstruit tout en bois, celui offre un intérêt tout particulier aux amateurs d’art et d’architecture.

Si vous passez par Nagoya, le château est évidement la visite à ne pas manquer. Néanmoins, mis à part les magnifiques peintures du palais principal, j’ai personnellement trouvé ce château moins intéressant que son homologue d’Osaka. Il n’en reste pas moins un des hauts lieux de l’histoire du Japon qui vaut le détour si vous passez par Nagoya.

Photos



En savoir plus


Informations pratiques

Château de Nagoya
Adresse : 1-1 Honmaru, Naka Ward, Nagoya, Aichi 460-0031, Japon
Tel : +81522311700
Horaires : Ouvert tous les jours, de 9h à 16h30
Tarifs : 500 yens
Site internet : https://www.nagoyajo.city.nagoya.jp/en/