Followers, un drama à suivre


Followers est un drama dont l’intrigue prend place dans le monde de la mode et du show-business japonais. L’histoire suit deux personnages que tout sépare au début de l’histoire, Limi Nara (joué par Miki Nakatani) une célèbre photographe de mode que tout le monde s’arrache et Natsume Hyakuta (joué par Elaiza Ikeda) une actrice en devenir dont la carrière ne décolle pas. Le drama nous montre ces deux histoires qui se rapprochent, s’éloignent et s’entrecroisent. Mais c’est également une critique du monde de la mode, qui se base avant tout sur le nombre d’abonnés (followers, en anglais), plutôt que sur le talent.

Après des années de galère, tout bascule pour Natsume Hyakuta lorsque Limi Nara prend sur le vif une photo d’elle et la poste sur Instagram. Cet évènement provoquera une réaction en chaine, augmentant le nombre de followers de Natsume, et lui ouvrant ainsi de nombreuses portes dans le monde de la mode. La série suit son évolution dans ce monde sans pitié, avec ses côtés positifs mais aussi ses coté négatifs. Les désillusions arriveront aussi vite que sa fulgurante célébrité. Le drama en profite pour faire une critique du show-business au Japon, avec ses excès et ses abus. Quelques exemples plutôt marquants dans la série rappellent des événements qui ont malheureusement eu lieu dans la réalité au Japon. Vous avez certainement déjà entendu histoires d’idoles japonaise obligé de s’excuser en conférence de presse car elles ont été surprises avec un petit ami. On demande à tout le monde de s’excuser, sans forcément comprendre pourquoi, ni même avoir de raison valable, mais plutôt pour faire plaisir au public. Les japonais ont tendance à être très critique, lorsqu’ils sont sur internet. Et l’importance que l’on porte aux avis de quelques personnes en ligne fait, à mon avis, pas mal de dégât inutile dans cette industrie au Japon. Le jugement de la valeur d’une personne sur son nombre d’abonnés fait également partie des critiques de la série. Tous ces thèmes sont malheureusement trop légèrement abordés, et j’ai trouvé que la série n’allait pas assez loin dans ses critiques. Je pense que cela aurait mérité d’être plus poussé, il y avait vraiment matière à faire.

Toute la partie concernant Limi s’intéresse quant à elle à la place des femmes dans la société japonaise, en particulier celle qui veulent pouvoir marier vie professionnelle et personnelle. On se rend vite compte qu’une femme doit souvent choisir entre le travail ou la famille. De ce point de vue-là, le drama fait une part belle à ces femmes fortes qui poursuivent leurs rêves. C’est un drama qui montre qu’une femme peux faire ce qu’elle a envie de faire si elle le veut vraiment. Le message qui est passé y est très positif, et ne peut être qu’encouragé !

Le drama est donc vraiment sympathique. Mais certains moments ne sont pas forcément très équilibrés entre les deux personnages. On se demande parfois si les créateurs n’ont pas oublié le deuxième. L’histoire se concentre pas mal sur Limi, mais à mon avis, il y aurait eu plus de chose à montrer sur Natsume, entre autres sa montée vers la célébrité et le revers de la médaille. Les personnages secondaires sont également très bien construits, et leurs histoires ne sont pas moins intéressantes que celle des protagonistes principaux.

Tous les acteurs sont vraiment très bons et très juste dans leur rôle. Il n’y a rien à redire au casting. Le drama est aussi l’occasion de voir passer une belle brochette de célébrité japonaise qui jouent leur propre rôle en Guest (Anna Tsuchiya, Sawajiri Rika, Miyavi, Rola, Watanabe Naomi, les chanteurs du groupe Coréen Monsta-X, etc …). Vraiment beaucoup de beau monde. La réalisatrice Mika Ninagawa est quant à elle une photographe connue pour ses photos au couleur éclatante. Pour ceux qui connaisse son travail, on retrouve vraiment sa touche dans les images du drama.

Je vous recommande donc de jeter un œil a ce drama, qui mérite d’être vu. Les thèmes abordés ne sont pas courants, et son bien traité. Les femmes, au centre de toute l’histoire, sont mis en valeur et offre un joli message. Je regrette simplement que les critiques de la société japonaise n’aient pas été un peu plus poussé. Néanmoins, les 9 épisodes s’enchainent facilement et savent vous tenir en haleine pendant toute la saison. Vous pouvez dès a présent retrouver l’intégralité de la série sur Netflix.

Bon visionnage.


Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des