Une soirée inoubliable à Kurashiki


Bonjour cher lecteurs,

Une fois encore, partons ensemble nous promener au Japon. Cette fois ci je vous emmène visiter la ville de Kurashiki, une petite ville de la préfecture d’Okayama, situé entre Osaka et Hiroshima. Nous allons y découvrir une ville pleine de charme et qui nous réserve beaucoup de surprise.

Cette promenade commence en fin d’après-midi. La chaleur étouffante de l’été au Japon commence à légèrement se dissiper et c’est l’occasion idéale d’aller découvrir le quartier traditionnel de cette petite ville. Je me retrouve donc dans le quartier historique de Bikan. Ce quartier s’est formé autour d’un canal. De nombreuses maisons traditionnelles entourent le canal et font revenir le promeneur que je suis dans l’ambiance d’un Japon ancien.

Le soleil couchant donne de jolies couleurs dorées aux reflets des maisons blanches dans l’eau du canal. Évidement je profite de cette magnifique lumière pour prendre de nombreuses photos. L’atmosphère est grisante. Chaque photo prise semble étinceler. C’est vraiment le meilleur moment de la journée pour shooter.

Le canal n’est pas très long et cela ne nécessite pas forcement beaucoup de temps pour s’y promener. Je décide alors de m’éloigner un peu et je pars flâner dans les petites rues de la vielle ville. Je tombe sur des rues pleines de charmes et remplie de petites boutiques et restaurants. Les gens qui se promènent ont l’air détendus et profitent de leur séjour à Kurashiki. Mes pas me mènent au pied d’une colline. Il semblerait qu’un sanctuaire se trouve à son sommet. De nombreuses marches se présentent devant moi, mais je ne recule pas devant un petit effort pour découvrir un sanctuaire caché. La chaleur écrasante de l’été est finalement toujours présente et je souffre un peu pour la monté vers le sanctuaire. J’arrive enfin au sommet et la vue qui m’est offerte vaut largement les efforts. Toute la ville s’offre à moi et le soleil couchant illumine la scène. Magique !

Le sanctuaire ne semble plus très loin. Je continue mon chemin dans une petite forêt pour enfin rejoindre… des marches… Et oui, il semblerait qu’un dernier effort soit nécessaire pour rejoindre le sanctuaire. Je gravis un escalier bien raide pour découvrir une surprise…

Il y a un festival d’été dans le sanctuaire ! Quelques stands de nourriture sont disséminé dans l’enceinte du sanctuaire et proposent les plats typiques des festivals : yakisoba, karaage, etc… Ce petit festival ne semble connu que des gens du quartier. L’ambiance est agréable et détendue. Les gens s’amusent, mangent et profitent du moment. Je saisi l’occasion pour commander quelques karaages (poulet frit à la japonaise : notre recette ici) pour quelques centaines de yens.

Une représentation de musique et de danse traditionnelle est également organisé par les prêtes et prêtresses du sanctuaire. L’ambiance devient rapidement silencieuse et respectueuse. C’est un joli moment qui se déroule sous mes yeux.

Je continue ma visite du sanctuaire et repère un joli point de vue sur la ville. Le soleil a presque disparu et laissé sa place à la nuit. Un moment idéal pour prendre quelques photos.

Je redescends tranquillement vers la vielle ville. La nuit est maintenant complètement tombée. Il est temps pour moi de sortir le trépied et de prendre quelques photos en pose longue. Ces quelques secondes font disparaitre les mouvements et apparaitre des lumières et du reflet. J’immortalise les canaux sous toutes les coutures. Pendant ces instants, j’oublie tout le reste. Toutes mes idées s’envolent, je ne pense qu’à figer ces magnifiques instants. Ma définition du bonheur.

C’est l’esprit plein d’image et de souvenir que je regagne ma chambre d’hôtel pour passer une bonne nuit. Avant d’aller me coucher, j’en profite pour me rendre aux Onsens de l’hôtel où je reste (Dormy Inn Kurashiki) pour prendre un bon bain. L’eau  chaude de source naturelle me revigore et je suis déjà prêt à reprendre ma route pour d’autres explorations.

Vous pourrez également retrouver l’itinéraire de cette promenade à Kurashiki dans un précédent article.

A très bientôt !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *