Une journée à flâner dans Hikone


Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vous emmène vous promener dans la charmante ville de Hikone, à 1 heure de Kyoto, sur  les bords du lac Biwa.

Hikone est surtout connue pour son château féodal, perché sur une colline et dominant toute la ville. Nous allons donc partir explorer les environs (et le château évidement).

Commençons donc notre promenade à la gare de Hikone. Je tombe tout de suite sur une grande statue d’un guerrier posant fièrement sur un cheval. Je ne suis pas sûr de quel fier guerrier japonais il s’agit, mais cela me donne déjà envie de visiter le château. Château que j’aperçois au loin, sur les hauteurs de sa colline. Je me rends donc dans sa direction tranquillement, via une grande rue sans trop d’animation. La ville semble particulièrement calme. J’arrive au bord des premières douves du parc entourant le château. On se rend bien compte que ça ne devait pas être facile de prendre d’assaut un château comme ça.

Je décide de me rendre d’abord dans le quartier de Honmachi, avant de rentrer dans le parc. Je longe donc les douves pendant quelques minutes vers le quartier historique de Hikone. J’aperçois une échoppe de koroke (croquette de pomme de terre pané) au bœuf d’Omi. Il semblerait que le bœuf d’Omi soit un équivalent local du bœuf de Kobe. Je note l’emplacement et je repasserai plus tard. Pour l’instant, je tente plutôt de trouver un lieu pour déjeuner.

A peine arrivé dans le quartier de Honmachi, ce n’est plus très difficile. Je tombe sur de nombreux restaurants, dont quelques un proposent le fameux bœuf d’Omi. Un des restaurants sort du lot, on y voit de nombreuses photos de star en train d’y manger ou d’émissions de télévision culinaire. C’est souvent le gage d’un bon plan au Japon. Je tente ma chance ! Et effectivement, je ne suis pas déçu ! Mais ça, je vous en parlerai bientôt dans un autre article !

Il est temps pour moi de visiter le célèbre château de Hikone. Je traverse un premier pont au-dessus des douves, puis une muraille de protection, puis encore un pont au-dessus d’une deuxième série de douve, pour enfin commencer l’ascension vers le château. Les marches sont très nombreuses et irrégulière. Cela ne facilite pas l’ascension. J’avais vu il n’y a pas longtemps une émission télé (Japanese Style Originator sur Netflix) sur les châteaux au Japon qui en expliquait la raison. Les marches sont de hauteur et de longueurs différentes pour casser le rythme des ennemis qui essayent de prendre d’assaut le château. Dans le même style, le chemin que nous devons emprunter nous faire souvent tourner le dos au château. Cette technique était utilisé pour que les ennemi soit des cibles plus facile pour les archers qui défendaient le château.

J’arrive finalement au pied du château. Bizarrement, il parait plus petit vu de près. L’intérieur n’est finalement pas si petit que ça. Par contre, il faut être sacrément agile pour aller d’un étage à l’autre. Le château étant d’origine, les escaliers le sont aussi. Et clairement, ça ressemble plus à des échelles qu’a des escaliers. Le changement d’étage se fait lentement et regardant bien ou je mets les pieds (pieds couvert uniquement de chaussette, car les chaussures sont interdite à l’intérieur du château)

La vue offerte au sommet du château est vraiment agréable et permet de contempler la ville de Hikone et le lac biwa qui s’étend sur des dizaines de kilomètre de long. Le point de vue idéal pour prendre quelques photos.

Je continue mon exploration et tombe sur un autre bâtiment à quelques dizaines de mètre de château. Celui-ci propose une petite exposition avec les maquettes des douze châteaux qui sont encore d’origine au Japon. Je me rends compte que j’en ai visité que deux sur les douze… Bon, il va falloir remédier à ce problème prochainement.

Avant de quitter le château, n’oublions pas de parler de Hikonyan (un chat blanc avec un casque de samouraï), la mascotte de la ville de Hikone que vous pouvez retrouver un peu partout sur tout un tas de goodies de plus ou moins bon goûts.

Je sors finalement de l’enceinte haute du château et entame la redescente vers le niveau de la mer. C’est reparti pour quelques centaines de marches. Le chemin de sortie n’est pas le même que celui d’entrée. Il mené au jardin Hikoneshi, au pied de la colline du château. Et comme je ne peux jamais résister à l’envie de visiter un jardin japonais, j’y fonce. Quelques écoliers, certainement en voyage scolaire, arbore des poses amusantes pour se prendre en photos.

Celui-ci est construit autour d’un grand point d’eau dont il nous fait faire le tour. Le chemin nous permet de toujours avoir une vue sur le château. La fin d’après-midi se fait sentir et le soleil va bientôt aller se cacher derrière la colline. Les couleurs dorées, à contrejours sont parfaite pour prendre quelques jolies photos.

Finalement, je sors du jardin, et sur le chemin du retour vers la gare, je m’arrête pour manger la koroke au bœuf, bien mérité, et qui m’a attendue toute la journée.

Vous pouvez retrouver ici l’itinéraire de cette promenade à Hikone.

A bientôt pour d’autres découvertes.




Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des