Promenade automnale dans Kyoto (partie 2)


Bonjour cher promeneurs,

Nous avions commencé une promenade automnale dans Kyoto il y a peu. Aujourd’hui, continuons donc notre ballade ensemble. Nous nous étions arrêtés près d’un petit festival sur un parking près du temple Nanzen-ji. Il est donc temps de reprendre notre route.

Je poursuis donc mon chemin dans une petite rue Kyotoite typique, a peine assez large pour lassé passer une voiture. J’aime cette ambiance qu’on ne retrouve qu’au Japon, cette impression de petit quartier de village au milieu d’une immense ville. Mes pas m’amène finalement à ma prochaine destination : la villa Murin-an. Ancienne villa luxueuse de YAMAGATA Aritomo (1838-1922), cette résidence possède également un magnifique jardin, célèbre pour ces mousses, en plus d’une très belle maison de thé.

Je profite de l’ambiance relaxante de ce coin de verdure dans Kyoto pour déambuler lentement dans le jardin. Les érables du jardin commencent à prendre leurs premières couleurs d’automne. Un petit ruisseau parcoure le jardin et le bruit de l’eau qui coule m’accompagne lors de ma promenade. Le lieu est idéal pour prendre quelques photos.

Il est temps de sortir de ce lieu de relaxation pour continuer ma promenade. Je reprends la route et me retrouve à longer le canal d’Okazaki. Celui-ci est bordé de nombreux cerisiers dont les feuilles prennent une couleur orangé. La promenade est paisible.

J’aperçois au loin un immense torii (porte traditionnel de sanctuaire) orange. Du haut de ses 24 mètres, il domine tous les environ. Reconnaissable entre tous, celui-ci marque l’entré dans le sanctuaire Heian-Jingū, la prochaine étape de notre promenade. Je rentre donc dans l’enceinte du sanctuaire, toujours aussi impressionnant. Avant d’aller visiter le jardin du sanctuaire, j’aperçois une exposition d’Ikebana (composition florale). Je profite de l’occasion pour admirer les compositions. Celles-ci sont sublimes et on ressent bien toute la délicatesse japonaise. Il semblerait que le maitre qui a réalisé ses œuvres soit présent. C’est une dame d’un âge avancé, vêtue d’un kimono, pleine d’élégance et avec un sourire bienveillant. Elle semble heureuse que j’apprécie ses œuvres. Un joli moment de poésie.

Il est temps de visiter le jardin intérieur du sanctuaire. Celui-ci est vraiment immense et propose de nombreuses ambiances différentes. Partons à sa découverte !

Je flâne doucement dans la première partie du jardin. L’ambiance est ombragé, de nombreux chemin partent dans tous les sens, un petit cours d’eau parcours le jardin paisiblement. Tous les chemins mènent finalement au même lieu. Un petit lac, qui prend un couleur dorée grâce au soleil de la fin d’après-midi. Des nénuphars et quelques carpes koï donne un peu de vie à cette eau calme.

La suite du jardin nous emmène vers un deuxième petit lac. Il possède une petite ile, joignable grâce à un petit pont en pierre et quelques pierres qui ressortent de l’eau. Le passage n’est pas très périlleux, mais les enfants comme les adultes se prêtent au jeu et tentent l’aventure.

Finalement, le jardin dévoile un dernier grand lac, connecté au précèdent par une petite rivière. Celui-ci est impressionnant. Il est entouré de végétation et de quelques bâtiments du sanctuaire. Il est également traversé par un pont couvert en bois. Cela nous donne l’occasion d’admirer le lac et la nature environnante. Le début de l’automne marque la saison de la taille des arbres. Quelques jardiniers très agiles sont en équilibre dans les pins pour réaliser les tailles en nuages qui donneront tout le charme que nous connaissons aux arbres des jardins japonais.

Je ne suis pas le seul à profiter des couleurs d’automne pour réaliser quelques jolis clichés. Un couple a décidé de se marier ce jour-là dans ce sanctuaire. Vêtu d’un magnifique kimono rouge, la mariée pose avec son mari, dans un kimono noir, dans les plus beaux décors du jardin pour immortaliser leur journée si spéciale.

Et c’est sur ce joli moment que nous allons nous quitter aujourd’hui. Je vous retrouve très bientôt pour d’autres promenades dans ce Japon que nous aimons tant.

Vous pouvez retrouver ici cet itinéraire du Nanzen-ji à Heian-jingu


Une pensée sur “Promenade automnale dans Kyoto (partie 2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *