Jigoku Meguri : Les 7 enfers de Beppu


Cela fait maintenant quelques années que j’avais envie de me rendre à Beppu. Etant un grand amateur d’Onsen (source chaude thermale), cette ville est pour moi très attractive. En effet, Beppu est une ville construite sur une zone ayant une activité géothermale très importante. On pourrait ainsi comparer Beppu à une cocote minute, dont la vapeur sous pression s’échappe un peu partout dans la ville.

Cette forte activité géothermale a ainsi très vite été exploitée par les habitants de Beppu, pour le bain, comme pour la cuisine à la vapeur. De très nombreux Onsen se sont ainsi développé dans la ville et ont fait de Beppu un lieu de villégiature réputé chez les japonais. Et puis on trouve également des endroits ou l’activité géothermale est si forte que les lieux ressemblent aux enfers. Au nombre de 7, ces enfers sont des lieux touristiques permettant d’admirer la beauté et la puissance de ces sources chaude naturelles. (Extrêmement chaud, n’envisagez même pas de vous y baigner)

J’ai ainsi vite été convaincu de visiter la ville de Beppu lorsque j’ai entendu parler de ces fameux enfers. Récemment, J’ai enfin eu l’occasion de m’y rendre, le temps d’un long weekend, et je me suis donc lancé dans la visite des 7 enfers. Tout d’abord, il faut savoir que les 7 enfers sont visitable en une journée. La plupart sont relativement proche (les 5 premiers sont ensemble, et le 2 derniers nécessitent de prendre un bus pour y accéder). Je partage avec vous ma visite de ces très agréables enfers.

Mais quels sont les 7 enfers ?

Oniishibozu Jigoku, l’Enfer des bonzes d’Oniishi

Cet endroit s’appelle Oniishibozu Jigoku (« Oniishi, tête rasée de l’enfer ») d’après le nom de la région, Oniishi, et aussi parce que les bulles de boue grise chaude qui bouillonnent ici ressemblent aux têtes rasés des moines

Le premier enfer n’est pas le plus impressionnant, mais il reste l’un des plus sympathiques. Les sources de boue qui bouillonnent sont reparties dans un très beau jardin. Se promener dans celui-ci est très agréable et permet de se mettre dans le bain pour une journée de sources chaudes. Un très agréable bain de pied est également disponible dans cet enfer. N’hésitez pas à en profiter (et pensez bien à prendre une serviette avec vous pour essuyer vos pied)

Site Web : http://english.beppu-navi.jp/item/194




Umi Jigoku, l’Enfer de la mer

En contemplant le bleu mystique et cobalt de cet étang, on obtient des images d’une mer cristalline, mais en réalité, la température de l’eau est ici à 98 ° C. Cette source a été créée il y a 1200 ans après l’explosion volcanique du mont Tsurumi.

Umi Jigoku est le plus grand, certainement le plus impressionnant, mais aussi le plus touristique des enfers. L’étang d’un magnifique bleu cobalt et ses immenses geysers de vapeur sont vraiment magnifique et impressionnant. On ressent bien la puissance et la chaleur dégagé par cette source chaude.

Cet enfer propose également des nénuphars géants (les enfants de moins de 20 kilos peuvent monter dessus), des serres avec des nénuphars tropicaux, un bain de pied, et un beau jardin tropical. Vous trouverez aussi un grand centre dans lequel vous pourrez acheter tout un tas de souvenir (et oui, on est au Japon, le pays des Omiyage) en relation avec l’enfer (Cela va des sels de bain aux peluches en forme de démon, mascotte des enfers de Beppu).

N’hésitez pas également à tester les brioches à la viande, les puddings ou les œufs cuit à la vapeur de sources chaude.

Site Web : umijigoku.co.jp




Kamado Jigoku, l’Enfer du chaudron

Les origines du nom de Kamado Jigoku proviennent des temps anciens, avec la coutume d’utiliser les émanations des sources pour cuire des offrandes de riz au dieu gardien lors du festival du sanctuaire de Kamado Hachimangu. De l’eau et du gaz extrêmement chaud sont expulsés ici. La température de la source est de 90 ° C.

A Kamado Jigoku, vous serez accueilli par une grande statue de démon. Bienvenue en enfer ! Ici, vous pourrez voir un condensé de tous les autres enfers : un étang bleu azur, un rouge, un vert/bleuté, des puits de boue dans lesquels sortent de la fumée, un puits de vapeur à 100°C que vous pourrez utiliser pour rendre votre peau plus belle, et également des bain de pieds et des pierres chauffantes.

L’ambiance de cet enfer est plus touristique et on pourrait se croire dans un parc d’attraction. Des animateurs présentent les différentes sources et leur propriété. Les touristes sont plutôt nombreux dans cet enfer, et les scènes ne sont pas les plus jolies à voir. Trop de constructions pas très harmonieuses, et pas assez de nature.

Site Web : kamadojigoku.com




Oniyama Jigoku, l’Enfer de la montagne aux démons

Oniyama Jigoku, du nom du district d’Oniyama dans lequel il se trouve, est également connu par le nom Wani Jigoku (enfer du crocodile). Les crocodiles ont été élevés ici pour la première fois en 1923 en utilisant la chaleur de la source thermale. Aujourd’hui, environ 100 individus sont élevés dans ce parc. La température du spa est de 98 ° C

Cet enfer est assez particulier. En effet, à l’entrée, un immense bassin d’eau bouillante nous accueille en dégageant une immense quantité de vapeur. C’est assez impressionnant, et on voit bien que nous sommes dans un enfer. Passé ceci, le reste du parc est consacré au crocodile. Les animaux sont parqués dans des enclos, et dans certain, ils peuvent être assez nombreux.

Soyons honnêtes, ce n’est pas l’enfer le plus intéressant de la liste.

Site Web : oniyama-jigoku.business.site




Shiraike Jigoku, l’Enfer de l’étang blanc

Le shiraike jigoku (enfer de l’étang blanc) est également appelé ainsi parce que l’eau incolore qui jaillit du sol devient naturellement blanc-bleuté en raison de la chute de température et de la pression lorsqu’il rejoint l’eau de l’étang. Une variété de poissons tropicaux de grande taille est conservée près de la source chaude et l’eau des bassins est réchauffée par ses eaux. La température du spa est de 95 ° C.

Cet enfer se compose d’un grand étang avec une eau blanche laiteuse. Contrairement aux deux précèdent enfers, un effort a été fait sur le décor. Le lac est vraiment très bien mis en valeur avec de nombreuses plantes tropicales. Un peu plus éloigné des 4 premiers enfer, celui-ci est particulièrement calme et cela rend la promenade très agréable.

Les aquariums avec des poissons tropicaux géants sont un peu accessoires, et on ne comprend pas trop ce qu’ils font ici. Un des enfers néanmoins très intéressant.

Site Web : http://www.beppu-jigoku.com/shiraike/




Tatsumaki Jigoku, l’Enfer du tourbillon

Tatsumaki Jigoku, un geyser, a été désigné monument naturel par la ville de Beppu. Les geysers sont un type de source chaude qui fait jaillir de l’eau bouillante et de la vapeur à intervalle régulier. Le geyser ici est particulièrement remarquable parmi les geysers du monde pour ses courts intervalles entre les éruptions.

Le 6eme enfer est un peu particulier. En effet, le geyser se déclenche à intervalle régulier (entre 30 et 40 minutes entre chaque éruption). Comme il est situé à côté de Chinoike Jigoku, vous pouvez vérifier l’heure de la prochaine éruption avant de rentrer dans celui-ci. En fonction du temps qu’il vous reste, vous aurez peut-être le temps de visiter Chinoike Jigoku d’abord.

Une fois à l’intérieur, assez peu de chose à voir. Vous vous installez sur une estrade et attendez le moment ou le geyser jailli. Le jet d’eau bouillante est vraiment impressionnant et on ressent bien la puissance du jet. Malheureusement, pour des raisons de sécurité, le jet d’eau est couvert par un toit pour éviter qu’il ne monte trop haut. Le geyser propulse 600 litres d’eau à la minute, à 105°C et jusqu’à 30 mètre de hauteur. Après quelques minutes d’éruption, le jet s’arrête.

Un petit jardin est également accessible dans cet enfer, mais il reste anecdotique.

Site Web : http://www.beppu-jigoku.com/tatsumaki/




Chinoike Jigoku, l’Enfer de l’étang de sang

L‘argile cuit à la vapeur au point de devenir rouge. Une pommade Chinoike, efficace contre les maladies de la peau, est fabriquée à partir de l’argile rouge produite ici. La température de l’eau est de 78 ° C

Le dernier enfer est quant à lui plutôt sympathique. En effet la couleur rouge de l’étang est surprenante et créé une ambiance très particulière. Cet enfer propose également un bain de pied, et une boutique souvenir plutôt conséquente (comme celle de Umi Jigoku), idéale pour trouver un petit souvenir.

Site Web : http://chinoike.com/




Au final, la visite des 7 enfers de Beppu est vraiment un indispensable si vous passez par là. C’était une visite dont j’attendais beaucoup et je suis sorti pleinement satisfait de cette découverte. Par contre, si vous voulez tous les visiter, il faudra que vous puissiez y consacrer une journée complète. Beppu est une région plutôt touristique pour les japonais (et les coréens), mais reste finalement assez peu fréquenté comparé à Kyoto ou Tokyo. La visite des enfers se fait donc plutôt facilement, sans avoir à trop se faire bousculer.

Si je devais vous donner un ordre de préférence (c’est purement personnel), ce serai celui-ci :

  • Umi Jigoku
  • Shiraike Jigoku
  • Oniishibozu Jigoku
  • Chinoike Jigoku
  • Kamado Jigoku
  • Tatsumaki Jigoku
  • Oniyama Jigoku

En bonus, dans chaque enfer, vous pourrez trouver un tampon commémoratif (vous pouvez en trouver partout au Japon, c’est même une activité particulièrement amusante à faire lors de votre voyage que de les collecter). Voici donc la collection de tampon que j’ai récupérer dans le différent enfer.

Informations pratiques

Jigoku Meguri
Tarifs : 2000 yens pour les 7 enfers (400 yens par enfer)
Horaires : de 8h à 17h, tous les jours.
Site Web : http://www.beppu-jigoku.com/


Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des