Korakuen : le magnifique jardin d’Okayama


Il existe au Japon 3 jardins particulièrement connu sous l’appellation : « Les trois jardins les plus célèbres du Japon » (日本三名園) :
– Koraku-en à Okayama, dans la préfecture d’Okayama
– Kairaku-en à Mito, dans la préfecture d’Ibaraki
Kenroku-en à Kanazawa, dans la préfecture d’Ishikawa

Celui qui nous intéresse aujourd’hui est le Korakuen (後楽園) à Okayama.

Histoire

Ikeda Tsunamasa, le daimyo (seigneur féodal) d’Okayama, a en 1687, ordonné à son vassal Tsuda Nagatada de commencer la construction du Kôraku-en pour lui et ses convives. Il a été achevé en 1700 et a conservé son aspect d’origine depuis la période d’Edo jusqu’à nos jours, à l’exception de quelques changements effectués par divers daimyo. Le Korakuen est l’un des rares jardins dont on connait avec précision l’évolution au cours de l’histoire, grâce aux nombreuses peintures et estampes de l’époque Edo qui le représente, ainsi qu’aux registres et documents d’archive de la famille Ikeda.

Le jardin a été utilisé comme endroit pour recevoir des invités importants mais aussi comme maison de repos pour le daimyo, bien que des gens ordinaires aient également la possibilité de le visiter durant certains jours. En 1884, la propriété a été transférée à la préfecture d’Okayama et le jardin a été ouvert au grand public.

Ce jardin a subi de graves dommages pendant les inondations de 1934 et durant les bombardements de la Seconde Guerre mondiale en 1945, mais a heureusement été restauré sur la base de tableaux et de diagrammes datant de la période d’Edo. En 1952, le jardin Korakuen a été désigné comme site pittoresque, et est géré en tant que bien culturel historique à transmettre aux générations futures.

Le jardin

Le nom Kôrakuen, qui signifie littéralement « Jardin de la réjouissance ultérieure », se situe sur un banc de sable au milieu du fleuve Asahi qui traverse la ville d’Okayama. C’est un des jardins les plus représentatifs réalisés par les seigneurs de l’époque Edo. Les passions des différents daimyo successifs se manifestent dans les bâtiments disposés dans le jardin, tels que les pavillons, le théâtre de nô, les maisons de thé et les petits sanctuaires. Le Korakuen est dessiné dans le style Kaiyu (jardin à promenade), ou les voies fluviales et terrestres relient les vastes pelouses, étangs, les collines et les pavillons de thé. Le jardin offre de très nombreuses vues, qui sauront vous surprendre, selon l’endroit où vous vous trouvez. C’est d’ailleurs une de ses plus grandes forces de pouvoir surprendre le promeneur à chaque partie du jardin.

Il est situé en face du château d’Okayama, surnommé le « château corbeau » à cause sa couleur noire. Le château est visible depuis plusieurs point de vue dans le jardin et se fonds parfaitement dans le décor.

D’un point de vue personnel, c’est un des plus beaux jardins que j’ai eu l’occasion de voir. Ses grands espaces et son calme ambiant permettent de se promener tranquillement et d’apprécier complétement l’atmosphère serein des lieux. Le jardin est également suffisamment grand pour ne pas être trop encombré de touristes. Tout au long de l’année, le Korakuen vous proposera de nombreuses floraisons, commençant par les fameux cerisiers au printemps, les lys en été et enfin les érables en automne. Ce jardin mérite vraiment son titre d’un des trois plus beaux jardins du Japon.

Autre point très agréable pour les francophones, un dépliant en français est disponible à l’entrée du jardin. La visite est évidement à coupler avec la visite du château lors de votre passage à Okayama. Vous pouvez aussi consulter l’itinéraire de promenade, que j’avais déjà rédigé, et qui passe par tous ces lieux et plus encore. Depuis la gare d’Okayama, vous pourrez rejoindre le jardin en moins de 20 minutes à pieds, ou bien en moins de 5 minutes en tram.

Informations pratiques

Adresse : 1-5 Korakuen, Okayama
Tel : + 81 (0)8 6272 1148
Horaires :
Printemps et été : Tous les jours, de 7h30 à 18h
Automne et hiver : Tous les jours, de 8h à 17h
Tarifs : 400 ¥
Billet commun pour le château : 560 ¥
Site web : http://www.okayama-korakuen.jp/france/index.html



Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des