Hama-rikyu Onshi Teien : l’exceptionnel jardin de Tokyo


Histoire

Le jardin Hama-rikyu Onshi Teien (浜離宮) fut à l’origine le jardin familial des shôguns Tokugawa, qui dirigèrent le japon de 1603 à 1867.

Ce jardin familial, qui servait d’annexe au Château d’Edo, conserve un étang d’eau de mer (Shioiri-no-Ike) et un terrain pour la chasse aux canards (Kamoba) de l’époque Edo. En 1654, Matsudaira Tsunashige, seigneur de la région de Kohu et petit frère du quatrième shôgun Ietsuna, fait combler la mer d’une étendue artificielle de terre pour y construire une villa secondaire appelée Kohu-Hamayashiki (Maison de la plage de Kohu). Son fils Tsunatoyo, devenu le sixième shôgun Tokugawa Ienobu, fait rebaptiser la Maison de Kohu : Hamagoten (le Palais de la Plage) qui devient la propriété du shogunat. Malgré des travaux et des modifications ordonnés par les divers shogunats, le jardin se trouve être aujourd’hui quasiment le même que sous l’ère du onzième shôgun Ienari. Après la Restauration Meiji, la propriété devient le palais secondaire de la famille impériale, rebaptisée alors Hama-rikyu. Le jardin est endommagé, notamment le pavillon de thé et une partie de la végétation, suite au Grand séisme de Kanto et à la seconde guerre mondiale. En 1945, le jardin devient la propriété de la Ville de Tokyo à la suite d’un legs impérial. Après travaux, le jardin est ouvert au public dès 1946. Le 22 Novembre 1952, l’Agence de la Culture désigne le jardin « Site exceptionnel de première catégorie » et « Site historique de première catégorie »

Le jardin

Le Hama-rikyu Onshi Teien avec sa superficie de 25 hectares, se divise en deux parties : la plus ancienne datant de l’époque Edo, au sud, et la plus récente, créé durant l’ère Meiji, au nord. Le jardin est l’un des plus beaux de Tokyo, et il offre une aire de repos et de calme au milieu d’une ville en pleine effervescence.

Il est le seul jardin de Tokyo à posséder des étangs alimenté par de l’eau de mer. Le niveau de ceux-ci évoluant au cours de la journée en fonction des marées. Ils restent néanmoins contrôlés par des écluses afin de ne pas se vider complètement à marée basse. Ceux-ci sont peuplés de poisson bien différent des jardins habituels. Ici, point de traditionnel carpe koï, mais plutôt des mulets à grosse tête, des perches japonaise, des gobies ou des anguilles de mer. Pour les amateurs d’oiseau, de nombreux spécimens sont visible sur les bords des étangs dans le parc.

Le jardin est d’ailleurs bordé sur 3 coté par une douve rempli d’eau de mer. Une navette fluviale, circulant plusieurs fois par jours, permet également, depuis le jardin, de rejoindre Odaiba, ou Asakusa sur la rivière Sumida.

Le jardin dispose d’un pavillon de thé, originellement construit en 1707 pour recevoir les shoguns et leurs épouses. Celui présent dans le jardin actuellement date de 1983. Il propose aux visiteurs de déguster un thé matcha accompagné de gâteau japonais pour quelques centaines de yens. Une expérience vraiment agréable dans une ambiance relaxante, avec une magnifique vue sur l’étang et le jardin. Le pavillon est placé sur une ile au milieu de l’étang, et est accessible via un immense pont de 118 mètres, construit en cyprès du japon.

Le Hama-rikyu Onshi Teien propose de très nombreux arbres et plantes du japon. Il y a notamment près de l’entré un pin âgé de plus de 300 ans absolument magnifique. Les scènes proposé par le jardin sont extrêmement jolies et enchanteront les amateurs de jardin japonais. Au printemps, vous pourrez notamment apprécier un champ de fleur de colza, et en automne, un champ de fleur de cosmos. Sans les gratte-ciels qui pointent leur nez en arrière-plan, on pourrait se croire loin de Tokyo.

Moi-même grand amateur de jardin japonais, je ne peux que vous recommander de vous rendre au jardin Hama-rikyu lors de votre passage à Tokyo.

Informations pratiques

Hama-rikyu Onshi Teien
Adresse : 1-1 Hama-rikyu teien Chuo-ku 104-0046 Tokyo
Horaires : de 9h à 17h (dernière entrée à 16h30), tous les jours.
Tarifs : 300 yens
Tel : +81 3-3541-0200
Site web : teien.tokyo-park.or.jp



Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des