Comment organiser une cérémonie de mariage Shintoïste au Japon ?


Bonjour à tous,

Ça y est, vous avez suivi notre précédent article et vous êtes marié civilement au Japon. La paperasse c’est sympa, mais vous souhaiteriez organiser une belle cérémonie traditionnelle ? Et bien, c’est parti pour quelques conseils !

Il y a un certain nombre d’étape à prévoir :

Décider de la date du mariage. Cela peut paraitre anodin, mais au Japon certaine date portent bonheur et d’autres non. Il est donc de mauvaise augure pour un couple de choisir une date porte malheur. Évidemment, les dates porte-bonheur sont souvent prises d’assaut, et il vous faudra vous décider bien en avance afin de trouver un sanctuaire de libre pour le jour choisi.

Naturellement, l’étape suivante consiste à trouver un sanctuaire shinto dans lequel vous souhaitez vous marier. Vous pouvez choisir n’importe quel sanctuaire au Japon pour organiser votre mariage, même les plus grands et les plus populaires. Néanmoins, je vous conseille de choisir un sanctuaire plus confidentiel, un peu éloigné des lieux touristiques. Il faut savoir que lors d’un mariage shinto, le sanctuaire ne ferme pas. Si vous êtes dans un sanctuaire très touristiques (Meiji-Jingu à Tokyo par exemple), de très nombreuse personnes seront présente dans l’enceinte, s’arrêteront pour regarder la cérémonie ou prendront de nombreuses photo de vous. Il y a des personnes qui ne seront pas gêné, mais dans notre cas, nous avons préféré faire ça dans un lieu plus calme pour mieux profiter de ma journée. Nous avons choisi le sanctuaire Yoshida-Jinja à Kyoto.

Celui-ci est peu connu des touristes et son cadre magnifique. Il est entouré de foret et de montagne, ce qui lui confère une atmosphère paisible parfaite pour un jour spécial.

Ensuite, il faut savoir que les très grands sanctuaires peuvent enchainer un très grand nombre de mariage dans une journée. Le temps que le sanctuaire vous consacrera sera chronométré et vous ne pourrez pas sortir de planning imposé. Les petits sanctuaires ont l’avantage d’être beaucoup plus souple.

L’étape suivante sera de choisir vos kimonos. Mis à part si vous êtes vraiment très riche (ce que je vous souhaite), les japonais n’achètent pas de kimono pour leur mariage. Il faut souvent compter quelques dizaine de milliers d’euros pour un kimono à l’achat. Ils vont plutôt les louer pour le jour de la cérémonie. Il y a beaucoup de société qui vont vous permettent de louer les kimonos et qui vous proposerons aussi une habilleuse (parce que vous ne pouvez pas vous habillez vous même, c’est vraiment trop compliqué), ainsi qu’une maquilleuse pour madame, et qui s’occuperont de vous apporter les kimono directement sur place.

Faites bien attention à choisir un sanctuaire avec une salle pour vous habiller. C’est beaucoup plus pratique.

Après la cérémonie dans le sanctuaire, les mariés organisent un repas dans un restaurant ou une auberge traditionnelle (Ryokan). Certain grand sanctuaire proposent également d’organiser le repas dans leur enceinte. Il va donc falloir que vous choisissiez le lieu et le menu de votre repas. Dans notre cas, nous avons choisi d’organiser notre repas de mariage dans une auberge traditionnelle de Kyoto, Yoshida Sanso Ryokan, sur laquelle j’avais déjà écrit un article.

Enfin, il faut également prévoir tout un tas de petit détail. Par exemple des taxis pour les mariés et les invités pour se déplacer du sanctuaire au restaurant, des cadeaux pour les invités (cela se fait traditionnellement), etc…

N’oubliez pas de choisir également un photographe pour cette journée. Il serait dommage de ne pas avoir de souvenir. N’envisagez pas de demander à un ami de faire photographe pour vous, dans les sanctuaires, les photos sont interdites pendant la cérémonie et seul un photographe sera autorisé à immortaliser le moment.

Comme vous le savez certainement, l’organisation d’un mariage peut être un travail titanesque. Pour notre part, nous avons fait appel à une agence spécialisée dans l’organisation de mariage. Ils vont s’occuper de planifier et d’organiser toute votre journée. Ils vous proposeront de choisir un sanctuaire, un restaurant, toutes les options possibles et s’occuperont de tout par la suite. Nous avons même pu organiser le mariage (en partie seulement, car il faut être au Japon pour les essayages, les visites de sanctuaires, etc…) depuis la France via des conférences vidéo avec notre « Wedding planner ». Évidemment, il y a un cout supplémentaire à prévoir pour l’organisation, mais vous gagnerez énormément en tranquillité. La plupart des japonais passent par une agence.

Si ça vous intéresse, nous avons utilisé l’agence Kyokane Wedding à Kyoto. Nous en avons été très satisfaits et cela nous a vraiment simplifié la vie !

J’espère que ces quelques conseils vous aideront un petit peu.

Maintenant, je n’ai plus qu’à vous souhaiter une très belle cérémonie de mariage ! 🙂

A très bientôt pour d’autres articles !


Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des