Arashi’s diary: voyage


Arashi est probablement l’un des groupes les plus populaires au Japon ces dernières années. Depuis presque 20 ans, ils ont enchaîné un nombre de hits hallucinant dans les charts japonais. Composés de 5 hommes, Arashi à plus de 400 titres à son actif. Ces chanteurs sont aussi chorégraphes et des show-man hors pair lors de leur concert, mais pas que…

Vous allez voir que leur présence dans les médias est également énorme. Si vous allumez une télévision japonaise entre 19 et 21h, vous aurez de très forte chance de tomber au moins sur une émission dans laquelle un des membres du groupe participe. Si vous ne trouvez pas d’abord leur propre émission de divertissement « VS Arashi » durant laquelle les 5 membres du groupe reçoivent des invités et s’affrontent sur des jeux d’habileté.

Les messieurs sont aussi acteurs, et vous pourrez peut-être les voir dans un drama ou dans un film japonais. Leur popularité leurs ouvrent de nombreuses portes, mais il faut quand même admettre qu’ils sont loin de pouvoir gagner un oscar pour leur jeu d’acteurs.

Et si vous n’avez toujours pas l’occasion de les voir, regardez au niveau des coupures publicitaires. Comme de nombreuses stars au Japon, ils ont beaucoup de contrats avec diverses sociétés qu’ils promeuvent régulièrement à la télévision, dans les journaux ou sur des affiches géantes dans le métro.

Que nous aimions ou pas le travail d’Arashi, il faut quand même reconnaître que ce groupe a un succès incroyable.

Fin 2019, le groupe fait une annonce choc au Japon. Le 31 décembre 2020, après exactement 20 ans d’activité, les membres d’Arashi se sépareront et mettront fin au groupe. Certains continueront une carrière solo, d’autres prendront du repos. Il faut dire que les agences qui gère les talents au Japon sont assez stricte et les contrats signés ne laissent pas beaucoup de libertés aux artistes, en particulier au niveau de leur vie privée. Vous avez certainement déjà entendu parler de scandale lorsqu’une artiste est découvert avec un petit ami, chose strictement interdite par contrat. Mais ce n’est qu’un exemple de ce que peut imposer les agences de talents aux artistes. On peut alors facilement comprendre que des membres d’un groupe comme Arashi ait envie d’arrêter après un certain temps. Avoir une vie privée, cela peut être tentant.

En 2020, Arashi fera une immense tournée dans tout le Japon pour célébrer leurs 20 ans de carrière. A cette occasion, Netflix proposera une série de documentaires suivant le groupe durant toute cette année. Même si Arashi ne fait pas partie des groupes musicaux que j’apprécie, il faut admettre qu’un documentaire sur ses membres, sur les coulisses de leur tournée et de leur séparation peut être vraiment intéressant à regarder. Un groupe comme cela doit avoir des anecdotes incroyables à raconter après 20 ans de carrière.

Je me suis donc lancé, plein d’espoir, dans le visionnage du premier épisode. Et je me suis pris une énorme claque… Une claque bien douloureuse et désagréable… En résumé, c’est vraiment mauvais.

La première et principale raison qui me pousse à dire que ce documentaire est mauvais est dû au montage de la vidéo. On pourrait vraiment croire que cela a été fait par un amateur qui n’a aucune base en montage. Les scènes de quelques secondes s’enchaînent sans logique, une fois avec de la musique, une fois sans musique créant ainsi des moments assez fouillis et désagréable à regarder. On ne retrouve que très peu de logique dans le déroulement du début du documentaire. Une des scènes assez ennuyantes est celle où les 400 titres du groupe défile sur l’écran, accompagné de 3 secondes de musique avant de passer à 3 secondes d’une autre chanson. Si vous êtes particulièrement fan d’Arashi, vous pourrez peut-être apprécier cet enchaînement et reconnaître quelques titres. Sinon, toutes les chansons vous sembleront identique. C’est vraiment dommage, car mieux monté, ce documentaire aurait pu être agréable à regarder, à défaut d’être passionnant. Car l’autre point qui pêche, c’est son contenu. Les interviews des membres du groupe ne sont pas vraiment intéressantes et ne vous apprennent que très peu, jouant un peu trop sur le côté larmoyant et affectifs plutôt que sur la découverte et l’information.

Comme vous l’aurez compris, je n’ai pas vraiment apprécié Arashi’s diary: voyage. Ce documentaire s’adresse clairement aux fans les plus fidèles du groupe, qui y trouveront certainement leur bonheur. Pour les autres, qui voudraient découvrir un peu plus ce groupe mythique du Japon, vous pouvez regarder cette série de documentaires sur Netflix et vous faire votre propre avis.


Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des