Destiny : The tale of Kamakura


A l’occasion du festival Kinotayo, le festival du cinéma japonais contemporain, j’ai la chance de pouvoir assister à la représentation du film Destiny : The tale of Kamakura (DESTINY 鎌倉ものがたり, Destiny : Kamakura monogatari), écrit et réalisé par Takashi Yamazaki.

« Lorsque la jeune Akiko épouse l’auteur de roman à mystères Masakazu Isshiki et emménage avec lui, sa vie devient une source constante d’émerveillement. Elle découvre le bestiaire qui hante la petite ville de Kamakura, peuplée d’esprits, de fantômes et de créatures surnaturelles en tous genres. Un matin, Masakazu se réveille et constate que sa femme a disparu… »

L’histoire contée dans Destiny est une histoire d’amour, entre Akiko et Masakazu, dans un monde qui est partagé entre celui des humains et celui des esprits. Masakazu possède des pouvoirs psychiques qui lui permettent d’apercevoir les fantômes qui se promènent dans Kamakura. Ses pouvoirs lui sont utiles pour aider la police à résoudre des mystères impliquant des esprits. Akiko découvre ce monde inconnu, qui l’émerveillera, lorsqu’elle emménage avec Masakazu, à la suite de leur mariage.

Ainsi débute le film, qui nous propose de suivre les aventures de nos deux héros dans ce monde merveilleux. Le monde des esprits se mettra entre nos deux amoureux et leur amour sera mis à rude épreuve.

L’histoire d’amour proposé est originale et entrainera le spectateur dans un passionnant conte de 2h10 qui ne laisse pas un seul instant d’ennui.

L’histoire prend donc place dans une ville de Kamakura fantastique dans laquelle les humains vivent avec des esprits et des créatures surnaturelles. L’univers ainsi dépeint par le film est onirique et déborde d’imagination. Chaque image du film foisonne de petit détail et nous pouvons apercevoir des esprits et fantômes jouant en arrière-plan, ou dans un recoin de l’image. Cela créé une ambiance magique et merveilleuse. Les décors sont sublime et fourmille de détails. On est surpris à chaque instant et la découverte des créatures surnaturelles qui peuple ce japon fantastique est excellente. On pourrait se croire dans un film entre Kitaro le repoussant, de Shigeru Mizuki, pour le bestiaire, et le voyages de chihiro, des studios Ghibli, pour les décors et l’ambiance onirique.

Les effets spéciaux, qui ne sont pas toujours les point fort dans films japonais, sont extrêmement bien réussi et nous montre un monde vraiment merveilleux. Cet esthétisme émerveillera le spectateur à chaque instant. Une grande réussite !

Les acteurs présents dans le film sont très justes dans leur jeu. Masato Sakai, et Mitsuki Takahata, qui jouent respectivement les rôles de Masakazu et d’Akiko sont particulièrement bons dans leurs rôles. Ils arrivent à rendre leur personnage vraiment attachant avec beaucoup de brio. Les seconds rôles, souvent interprété par des acteurs très connu, sont également de très bonnes factures. Un très bon point pour le film qui gagne en crédibilité grâce à son casting.

Je ne sais pas si « Destiny : the tale of Kamakura » sera commercialisé en France en Blu-ray, mais si vous avez l’occasion de le regarder, et si vous aimez les univers fantastique japonais, je ne peux que vous y inviter. Vous passerez un très bon moment devant ce film qui invitera votre imagination à voyager.


Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des