Kamakura, une journée entre mer et montagne


Bonjour à tous les voyageurs,

Aujourd’hui je vous emmène vous promener dans la charmante ville de Kamakura, à moins d’une heure de Tokyo. Cette ville a vraiment beaucoup de chose à offrir et malheureusement on ne peut pas tout voir en une journée. Je vous emmène avec moi pour visiter les lieux les plus connus, mais aussi des lieux cachés qui valent le détour ! C’est parti !

A peine sorti de la gare de Kamakura, je me dirige directement vers le grand bouddha, certainement le lieu le plus touristique et connu de la ville. Celui-ci peut être rejoins en train en quelques minutes, mais je préfère profiter du beau temps pour aller à pied. Moins de vingt minutes sont nécessaires pour rejoindre le temple, et cela me donnera l’occasion d’explorer un peu les alentours.

Je marche alors dans les petites rues de la ville. Elles sont peu fréquentées, mis à part quelques touristes qui vagabondent comme je le fait. J’apprécie le fait de passer dans des petites rues d’habitation. Cela donne une autre vision du Japon. J’observe les petites maisons japonaises, serré les unes contre les autres et cette optimisation de l’espace disponible à l’extrême. Chaque centimètre carré semble être utilisé au maximum, par une plante, un arbuste ou une petite décoration.

A mesure que j’approche du grand bouddha, les rues se peuplent de plus en plus pour devenir une énorme foule de touriste. Fini le calme des petites ruelles. J’avais déjà visité ce bouddha il y a plus d’une dizaine d’année, et à l’époque, il y avait vraiment moins de touristes qu’aujourd’hui. Mais comme je passe dans les environs, il serait dommage de ne pas retourner présenter mes hommages à Bouddha. Je slalome donc entre les personnes pour tenter d’approcher la célèbre statue. Fatigué par la foule, je fuis rapidement l’attraction principale et m’éloigne un peu pour profiter des bâtiments aux alentours. Les premières fleurs de cerisier font leur apparitions et me donne l’occasion de prendre quelques photos sympathique.

Il est temps de fuir le monde et d’entamer le plus intéressant de notre promenade. A quelques centaines de mètre de temple, se trouve un petit chemin de randonnée. L’accès se fait via un petit escalier, un peu perdu dans les hautes herbes, à flanc de montagne (colline), accessible depuis le bord de la route. Celui-ci nous emmène dans l’ascension du mont et au bout de quelques minutes, nous nous retrouvons sur un petit sentier, au milieu d’une forêt sur les hauteurs de Kamakura. La sensation de voir complétement disparaitre la ville au profit de la nature en quelques instants est vraiment surprenante, et grisante.

J’avance donc sur le sentier à la découverte de la forêt environnante, majoritairement composée de cèdre et de quelques autres essences de bois que je n’arrive pas à identifier. Je croise quelques randonneurs par ci par là, mais globalement, il n’y a pas foule sur le chemin. Après le regroupement de touriste dans le temple, cela fait du bien d’être un peu seul.

J’arrive à un croisement au cours de ma randonnée. L’un des chemins propose de continuer mon périple sur le sentier, le suivant m’indique un café. Un café en haut de la montagne ? Et bien, tentons l’expérience. Et quel surprise de trouver un lieu aussi charmant, proposant une terrasse aux formes originales, intégré dans la nature et les entourée d’arbres. Un thé aux fruits, une part de tarte, c’est tout ce qui fait une pause très agréable avant de continuer notre promenade. Le café semble également accessible depuis la ville via un autre escalier à flanc de montagne.

Je reprends donc mon chemin sur le sentier. Parfois, entre deux cimes des arbres, j’aperçois au loin la ville de Kamakura et la mer, l’autre objectif de cette promenade. Le chemin se termine rapidement et deviens un petite route qui me mène vers les habitations et la ville. Je descends des hauteurs de la montagne et regagne la ville de Kamakura, finalement pas aussi éloignée que ce que je pensais. Pendant la descente, une petite grotte m’interpelle au bord de la route. Il semblerait qu’elle permette de traversé une colline (ou un très gros rocher) pour mener à un petit sanctuaire de l’autre côté. J’entame la traversé afin de partir à la découverte de ce petit coin (pas si) perdu. De nombreux touristes semblent également connaitre le lieu. Le sanctuaire est néanmoins un peu coupé du monde et la visite reste intéressante et relaxante. Et pour parfaire le tout (pour les connaisseurs), l’emblème du temple est une triforce.

Je reprends ma route et regagne définitivement la ville. Me voici revenu dans les rues de Kamakura. Je déambule tranquillement entre les maisons d’habitation et me dirige vers la côte. Après tout, je suis à côté de la mer, il serait dommage de ne pas s’y rendre. Après 25 minutes de marche j’y arrive finalement.

Le soleil commence à se coucher sur l’horizon et la mer m’offre des reflets dorée. Le vent et le sable fouettent mon visage, les embruns emplissent mes narines. J’immortalise ce moment avec quelques clichés et beaucoup de souvenir dans ma tête. Je fais quelques pas sur l’immense plage de Kamakura pour profiter de cet instant.

Ainsi se conclue cette journée de promenade dans Kamakura. Je retourne tranquillement vers la gare tandis que le soleil se couche et la journée se termine.

Si vous le souhaitez, vous pouvez retrouver ici l’itinéraire de cette promenade à Kamakura.

A très bientôt pour d’autres aventures.




Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des