Comment se marier au Japon ?


Bonjour chère lectrice et cher lecteur,

Vous avez trouvé l’âme sœur au Japon, vous êtes sur de vous et vous souhaitez passez le reste de votre vie avec votre moitié ? Vous souhaitez vous marier au Japon mais vous ne savez pas comment faire ?

Je vais donc profiter de cet article pour partager mon expérience sur le sujet et vous donner les éléments clé pour se marier au Japon en toute simplicité.

Le premier point (le plus évident) est que votre conjoint(e) doit être japonais(e). Vous ne pourrez pas vous marier civilement au Japon si aucune des deux personnes n’est de nationalité japonaise. En théorie, vous devez également avoir une adresse au Japon. Si vous vivez en France, vous pouvez utiliser l’adresse de vos beaux parents. Vous devrez alors vous marier à la mairie de votre ville de résidence.

Avant d’aller à la marie pour vous marier, le conjoint français doit préparer et obtenir un certain nombre de document. Ce n’est pas très compliqué, mais cela peut prendre un peu de temps. Comptez 3 mois (si vous résidez en France) pour la préparation de tous les documents nécessaires.

La première étape consiste à obtenir le certificat de capacité à mariage. Pour l’obtenir vous devez constituer un dossier à l’ambassade de France au Japon. Ce dossier doit comprendre les documents suivant :

Ressortissant français

  1. copie intégrale (CIAN) d’acte de naissance délivré par la mairie du lieu de naissance ou le service central d’état civil si la naissance a eu lieu à l’étranger ; datant de moins de 3 mois à la date d’envoi du dossier à l’Ambassade ;
  2. fiche de renseignements relatifs à chacun des époux soigneusement complété (questionnaire à télécharger)
  3. fiche de renseignements communs aux futurs époux (questionnaire à télécharger)
  4. photocopie de la carte consulaire, carte nationale d’identité ou du certificat de nationalité française
  5. pour les non-résidents au Japon : photocopie du passeport (pages d’identité) ;
  6. pour les résidents au Japon : photocopies du passeport (pages d’identité) et de la carte de résident (zairyu card)

Ressortissant japonais ou étranger

  1. acte de naissance original datant de moins de 3 mois (six mois si le document a été délivré à l’étranger) avec traduction effectuée par un professionnel et légalisation éventuelles. Pour les ressortissants japonais, fournir le « koseki tohon » datant de moins de 3 mois accompagné d’une traduction libre (modèle de traduction à télécharger ci-dessous). Cf. également le modèle « comment traduire un koseki« .
  2. fiche de renseignements relatifs à chacun des époux soigneusement complété
  3. photocopie du passeport (page d’identité) ou autre pièce d’identité portant photographie

Ce dossier peut être réalisé depuis la France et envoyé directement à l’ambassade par courrier (en envoi recommandé).

Constituez et envoyez le dossier 3 mois avant la date prévue de votre mariage. Une fois que l’ambassade aura reçu votre dossier, les bans devront être affichés à la mairie de votre commune en France (pour les résidents français) pendant 10 jours. L’aller-retour entre l’ambassade de France et votre commune se fait par valise diplomatique (il n’y en a pas tous les jours) et cela peut prendre pas mal de temps (au minimum 1 mois et demi entre le moment ou l’ambassade reçoit votre dossier et le moment ou le certificat de mariage est disponible).

Petite astuce pour gagner un peu de temps, au bout des 10 jours, vous pouvez demander à votre mairie de faxer le certificat de non opposition directement à l’ambassade.

L’ambassade de France au Japon vous contactera dès que votre certificat de capacité à mariage sera disponible. Vous devrez passer le chercher directement à l’ambassade de France à Tokyo.

Vous trouverez tous les détails de la procédure sur le site de l’Ambassade de France au Japon : Mariage d’un(e) français(e) avec une personne de nationalité étrangère au Japon

Si vous avez la moindre question, vous pouvez également les contacter par email. Le personnel est très gentil et répondra rapidement à toutes vos interrogations.

Ça y est, vous avez votre certificat de capacité à mariage. Vous allez pouvoir vous marier au Japon !! Et vous allez voir, c’est très simple !

Rendez-vous à la mairie de votre lieu de résidence pour retirer un dossier de mariage : « Konin Todoke » (婚姻届). Complétez-le avec votre conjoint (e). Vous allez également avoir besoin de témoins. Ceux-ci devront renseigner leurs coordonnées dans le dossier (pas besoin d’être présent à la mairie).

Selon le lieu de votre mairie, les pièces jointes peuvent être légèrement différente, mais globalement vous aurez besoin :

  • du certificat de capacité à mariage,
  • une copie de vos pièces d’identité
  • un justificatif de domicile

Retrouvez à la mairie avec toutes les pièces justificatives et votre dossier (la présence des deux conjoints n’est pas nécessaire, mais la présence du conjoint français est obligatoire). Vous allez pouvoir admirer toute l’efficacité administrative japonaise à l’œuvre. En quelques dizaines de minutes, vous obtiendrez votre certificat de mariage, et félicitations, vous serez officiellement marié !!

Par contre, ne vous attendez pas à une cérémonie ou à un petit mot du maire. Se marier civilement au Japon, c’est purement administratif.

Il y a une dernière étape pour finaliser complètement votre mariage : la transcription de votre mariage sur les registres d’état civil français. En effet, c’est toujours mieux que votre mariage soit officiellement reconnu dans les deux pays.

Pour cela, il vous faut constituer un nouveau dossier à envoyer à la section consulaire. Celui-ci se compose des pièces justificatives suivantes :

  • d’une demande de transcription (document à télécharger)
  • d’une copie intégrale de l’acte de mariage japonais (konin-todoke kisai jiko shomei 婚姻届記載事項証明), accompagnée de l’apostille du Ministère japonais des Affaires étrangères ;
  • d’une traduction libre (modèle de traduction à télécharger) en français de la copie intégrale de l’acte de mariage japonais. Cf. également « comment traduire le kisai jiko shomei« .
  • d’une copie intégrale de l’acte de naissance du conjoint français, si le mariage est célébré plus de trois mois après la délivrance du certificat de capacité à mariage (CCAM) ;
  • le cas échéant, certificat de contrat de mariage ou copie de ce contrat délivré par un notaire en France
  • le cas échéant, acte de désignation de la loi applicable au régime matrimonial
  • d’une enveloppe cartonnée de Japan Post (Letter Pack 360) libellée à votre nom et adresse afin de recevoir des copies de votre acte de mariage ainsi que votre livret de famille
  • de pièces complémentaires qui peuvent vous être réclamées.

Vous trouverez tous les détails de la procédure sur le site de l’Ambassade de France au Japon : Mariage d’un(e) français(e) avec une personne de nationalité étrangère au Japon

Attention, l’adresse sur l’enveloppe cartonné doit être celle de votre domicile au Japon (ou celle de vos beau parent). Il ne sera pas possible de recevoir les actes de mariage et le livret de famille en France. Il faut également compter environ 45 jours pour que le livret de famille vous soit envoyé.

L’apostille s’obtient gratuitement au Ministère japonais des Affaires étrangères. Il y a deux bureaux ou vous pourrez faire la demande (à Tokyo ou à Osaka). L’obtention de l’apostille est plutôt rapide. Comptez environ 2 ou 3 jours.

Les adresses des ministères japonais des affaires étrangères

Globalement, le processus pour se marier au Japon n’est pas très compliqué si vous êtes bien organisé et que vous respectez les délais. Personnellement, j’ai trouvé cela plus simple que de devoir se marier depuis la France. En effet, le nombre de documents demandé par l’administration française, la complexité pour les obtenir et les traductions officielles (payantes) nécessaires pour constituer un dossier ont fini de me convaincre qu’il était plus simple de se marier au Japon.

Dans un prochain article, je vous expliquerait comment organiser un mariage traditionnel Shinto au Japon.

A très bientôt !


Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des